Mardi, 26 Septembre 2017
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

20 Septembre 2017 -

Emmanuel Macron à l'ONU

733194 Macron GA

20 septembre 2017. Le Président de la République française s'est exprimé pour la première fois à la Tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Lire la suite...

19 Septembre 2017 -

La Belgique, la Luxembourg, la France, Monaco à la tribune des Nations Unies

732533 UNGA

19 septembre 2017 - A l’occasion de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies, les dirigeants du monde entier se retrouvent au Siège de l’ONU à New York, du 18 au 22 septembre 2017. Qu'en est-il des priorités de la Belgique, de la France, du Luxembourg et de Monaco qui s'exprimeront à la tribune de l'Assemblée générale. Petit tour d'horizon.

Belgique

La délégation belge est composée du Premier Ministre Charles Michel, du Vice-Premier ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, du Vice-Premier ministre et Ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo et du Secrétaire d’Etat à la migration Theo Francken

Depuis la création des Nations Unies, la Belgique a constamment contribué de manière active à la recherche de solutions efficaces et harmonieuses aux défis internationaux. Plus d’information

La Belgique s'exprimera à la tribune de l'Assemblée générale vendredi 22 septembre. Plus d’information

France

Pour la première fois, le Président de la République française, Emmanuel Macron, prendra la parole à la tribune de l’Assemblée générale. Le Président de la République est accompagné du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, du Ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, du Ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer et de plusieurs secrétaires d’Etat.

Le Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères a présenté au cours d’une conférence de presse à l’ONU les priorités de la France.

Le Secrétaire général a rencontré le Président de la République française, Emmanuel Macron. Les deux hommes ont fait le point sur de nombreux dossiers. Plus d’information

Emmanuel Macron s'exprimera à la tribune de l'Assemblée générale lundi 19 septembre. Plus d’information

Luxembourg

Le Premier Ministre du Luxembourg Xavier Bettel et le Ministre des Affaires étrangères et européennes Jean Asselborn participent à la 72ème session de l’Assemblée générale. Lire | voir aussi

Le Secrétaire général s’est entretenu avec le Premier Ministre du Luxembourg, Xavier Bettel. Plus d’information

Le Luxembourg s'exprimera à la tribune de l'Assemblée générale vendredi 22 septembre. Plus d’information

Monaco

Le Prince Albert II de Monaco s'exprimera à la tribune de l'Assemblée générale lundi 19 septembre. Plus d’information

19 Septembre 2017 -

Priorités de l'Union européenne à l'Assemblée générale des Nations Unies

Priorités de l'Union européenne à l'Assemblée générale des Nations Unies

19 septembre 2017 - L'Union européenne (UE) a défini ses priorités préalablement à la 72ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies dont le coup d’envoi a été donné le 12 septembre 2017 au Siège de l’ONU à New York. L’UE axera ses efforts sur une gouvernance mondiale renforcée, sur la paix et la prévention de conflits et sur un programme pérenne pour le changement.

La première des priorités de l'UE sera de soutenir, de renforcer et de réformer les Nations Unies et l'ordre mondial fondé sur des règles. Cette priorité est considérée comme essentielle pour rétablir la confiance des citoyens et des États membres dans la capacité des Nations Unies à prévenir les conflits et réagir face aux crises.

En ce qui concerne la paix et la prévention de conflits, l'UE et ses États membres restent déterminés à renforcer leur partenariat avec l'ONU dans la lutte mondiale contre le terrorisme, ainsi que sur le thème du désarmement et de la non-prolifération. L'UE continuera à soutenir les efforts menés par les Nations Unies dans des pays et des régions nécessitant une action internationale solide, y compris la Syrie, le Moyen-Orient, la Libye, l'Ukraine, le Yémen et les pays africains.

S'appuyant sur le partenariat étroit entre l’UE et l’ONU sur les droits de l'homme, l'UE cherche à encourager la promotion et la protection des droits de l'homme, les libertés fondamentales, la primauté du droit et de la démocratie dans le monde entier. L’Union européenne a pour objectif de soutenir le rôle de coordination de l'ONU dans la promotion d'une réponse internationale cohérente aux crises humanitaires.

Dans le cadre d'un programme pérenne pour le changement, l'année à venir s’annonce être une année déterminante pour le partenariat entre l'Europe et l'Afrique. Elle est un partenaire stratégique pour l'UE dans tous les domaines politiques et l'UE souhaite soutenir l'Afrique dans la réalisation de son plein potentiel.

En outre, l'UE continue de soutenir la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable et s'engage à atteindre les 17 Objectifs de développement durable d'ici 2030.En ce qui concerne les migrants et les réfugiés, l'UE poussera les négociations pour le pacte mondial de l'ONU sur la migration, le développement du pacte mondial pour les réfugiés et le cadre complet des réfugiés avec les pays pilotes.

Enfin, en ce qui concerne le changement climatique, la mise en œuvre de l'Accord de Paris de 2015 est considérée comme la clé de l'élaboration de l'ordre mondial. L'UE tient un rôle important pour l'ONU dans l'identification et l'analyse des risques de sécurité liés aux changements climatiques.

Au fil des années, l'UE a établi une relation étroite avec l'ONU. La coopération s'effectue à travers un large éventail de domaines couverts par les différents organes de l'ONU. L'UE est attachée au multilatéralisme, avec au cœur de son action une ONU forte et efficace. Cet engagement est enraciné dans la conviction qu’afin de pouvoir répondre aux crises, aux défis et aux menaces mondiales, la communauté internationale a besoin d'un système multilatéral efficace, fondé sur des règles et des valeurs universelles.

14 Septembre 2017 -

Construire des économies plus inclusives au-delà de l'austérité : rapport sur le commerce et le développement 2017

UNCTAD Report
14 septembre 2017 - 10 ans après la crise, le rétablissement de l'économie mondiale est encore limité, selon un nouveau rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Intitulé Au-delà de l'austérité, vers une nouvelle donne mondiale, le rapport 2017 a été publié aujourd'hui et définit une politique ambitieuse pour construire des économies plus inclusives et plus attentionnées.

Lors du lancement du rapport à Bruxelles, la Secrétaire générale adjointe de la CNUCED, Isabelle Durant, a noté que la croissance de l'économie mondiale, qui devrait atteindre 2,6% cette année, est en train de reprendre mais insuffisamment. Elle a identifié les mesures d'austérité comme le principal obstacle à une récupération robuste. Dans l'esprit des opportunités offertes par les Objectifs de développement durable et l'Accord de Paris sur le climat, elle a souligné la nécessité de passer de l'hyperglobalisation à la construction d'économies inclusives.

UNCTAD Launch

Alex Izurieta, l'économiste principal de la CNUCED, a souligné trois thèmes supplémentaires en faveur d’une croissance inclusive : la robotisation, la dynamique de genre et les inégalités. Izurieta a souligné que ce qui est techniquement faisable en matière d’automatisation à l’aide de robots n'est pas nécessairement aussi rentable sur le plan économique. Il a également prévenu de se tenir éloigné des discours alarmistes qui peuvent être utilisés pour négocier les salaires à la baisse. Selon lui,  les politiques en faveur de la parité homme-femme devraient s'accompagner d’une véritable politique  de création d'emplois pour réussir, ainsi que de la nécessité d'accroître la part des femmes dans les emplois de cadres supérieurs dans le secteur industriel. Enfin, Izurieta a expliqué que l'instabilité financière accrue, qui mène à une crise financière, est liée à l'inégalité croissante. Ces inégalités sont aggravées par des mesures d'austérité excessives, ainsi que par une plus grande concentration dans le secteur des entreprises.

Le rapport se termine par une note d'espoir : des alternatives sont possibles. La CNUCED met l'accent sur le fait que les gens devraient passer avant les bénéfices, appelant à une modernisation du XXIe siècle pour offrir un «nouvel accord» mondial. Une participation plus forte des États, la fin de l'austérité, la réduction de la recherche de renta et l'exploitation de la finance pour soutenir la création d'emplois et l'investissement dans les infrastructures seront la clé d'une telle rénovation.

Plus d'information :

Rapport [en]

Apperçu général [fr]

Page 2 sur 689

2

onucarrieres

OFFRE DE STAGE
BUREAU FRANCE 

Etudiants en communication, sciences politiques, relations internationales, vous avez un niveau Master 1 ou plus ?
Rejoignez l'équipe du bureau France du Centre régional d'information des Nations Unies, pour un stage (non rémunéré) de six mois à Bruxelles. Prise de fonction immédiate.

Plus d'information

Envoyez vos CV à [email protected]

Couverture rapport ODD 2017

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Moments forts de l’Assemblée générale de de vendredi 22 septembre

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Mamadou Diallo, de la Guinée, Représentant spécial adjoint de la Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (20 septembre 2017)

    Liste complète...