Lundi, 29 Août 2016
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

18 Août 2016 -

Le côté humain de l'innovation

18 août 2016 – La valeur de l'innovation repose sur elle-même en tant qu'accélérateur de développement économique et de prospérité.

humanaspectsofinnovation1Image : WIPO

Qu'est-ce que l'index global d'innovation ?

Depuis sa première publication en 2007, le Global Innovation Index (GII) s'est établi comme une référence pour l'innovation. Co-publié avec Cornell University, INSEAD, et le World Intellectual Property Organization (WIPO) des Nations Unies, le rapport consiste en un classement des innovations des capacités et des résultats des économies mondiales. Cette année 128 économies sont inscrites dans cet index qui représente 92.8% de la population mondiale et 97.9% du PIB global, il assiste la promotion de facteurs de développement économique de long-terme pour une meilleure productivité et de la création d'emplois.

En reconnaissant plusieurs facettes de l'innovation, le GII va au-delà des classifications traditionnelles et couvre un large panel de facteurs qualitatifs et quantitatifs. Prendre en compte les aspects plus humains de l'innovation est essentiel pour permettre le développement économique et des environnements innovants.

Le rôle de l'Europe

L'Europe est représentée par 39 économies dans le GII, toutes comprises dans les tops 100 et 15 qui entrent dans le top 25 de cette année. La Suisse est première pour la sixième année consécutive, la Suède deuxième et le Royaume-Uni troisième. Après ces pays suivent la Finlande (5è), l'Ireland (7è), le Danemark (8è), la Hollande (9è), l'Allemagne (10è), le Luxembourg (12è), l'Islande (13è), la France (18è), l'Autriche (20è), la Norvège (22è), la Belgique (23è), et l'Estonie (24è). Aussi, les économies de ces régions ont le moins de valeurs manquantes ce qui permet d'obtenir un classement GII plus précis.

humanaspectsofinnovation2Image: GII, voir plus ici

Qu'est ce qui permet à certaines économies d'arriver dans ce classement ?

Le rapport démontre que l'Europe bénéficie d'infrastructures et d'institutions fortes. D'après le WIPO, parmi les quatre leaders – Japon, les USA, le R-U et l'Allemagne – se distingue par la « qualité de leur innovation » un important indicateur qui regarde la qualité des universités, le nombre de publications scientifiques et de brevets internationaux.

Cependant, le rapport du GII souligne « qu'il n'y a pas d'automatisme ou de recette magique pour créer des systèmes d'innovation efficient». « Des facteurs facilement mesurables tels que les chiffres sur la R&D ou le nombre de chercheurs nationaux, diplômes et de publications scientifiques ont un potentiel limité et souvent un plus grand partage d'ingénieurs ou de scientifiques qualifiés, par exemple, est vu comme une manière de créer des systèmes d'innovations productifs ». Alors que le rôle du gouvernement dans l'innovation dans les pays aux salaires élevés comme en Amérique du Nord et en Europe a été important au travers de l'histoire. Le rapport argumente que l'innovation de haute qualité est sauvent le reflet d'autres facteurs qui rendent l'écosystème d'innovation rentable, vibrant et productif. Idéalement, ces systèmes se régénèrent d'eux-mêmes, par la bas, et sans le besoin récurent d'une politique gouvernementale pour l'innovation.

En donnant assez d'espace pour l'entreprenariat et l'innovation, les bonnes incitations et encourage­ment pour augmenter les forces individuelles, des étudiants, des PME et autres ; et une certaine liberté d'opération qui défie le statu quo doit aussi faire partie de l'équa­tion.

humanaspectsofinnovation3L'économie informelle représente entre 40 et 80% de la main d'œuvre des pays en développement. Photo: Organisation internationale du travail (OIT)/Ferry Latief

L'innovation et les objectifs de développement durable (ODD)

Le GII montre que l'innovation peut être recherchée à travers la réalisation des ODD, tels qu'une éducation de qualité, des communautés durables ou des institutions fortes. Supporter l'innovation fait partie de l'objectif 9 afin de promouvoir une industrialisation inclusive et durable et construire des infrastructures résistantes. L'objectif 17 afin de renforcer les partenariats pour le développement durable se reflète dans l'innovation selon Bruno Lanvin (le directeur exécutif de l'INSEAD), ‘d'un côté les pays émergents deviennent innovants et d'un autre côté, une part importante des bénéfices de l'innovation vient de la coopération au-delà des frontières.’ Évidemment, la recherche constante de l’innovation est connectée aux ODD et le progrès vers l'innovation et les ODD sont liés car la réalisation des ODD doit utiliser l'innovation.

 

 

12 Août 2016 -

Agir pour l'égalité des sexes à travers le sport !

Women sport 1

Des réfugiés syriennes et jordaniennes participent à un camp de football de différentes nationalités en Jordanie. 
Photo/ONU Femmes Women/Christopher Herwig

11 août 2016 – Le sport a le pouvoir de transcender les frontières du sexe, de l’ethnicité, de la religion et de la nationalité. Il favorise la santé et le bien-être, améliore l’estime de soi, enseigne le leadership, l’esprit d’équipe et la persévérance. Les femmes dans le sport défient les stéréotypes liés au genre, deviennent des exemples à suivre et montrent que les femmes et les hommes sont égaux. Le voir est un pas de plus pour l’être.

Les femmes sont plus présentes dans le sport que jamais auparavant : sur un total de 997 athlètes, seules 22 femmes concouraient pour la première fois lors des Jeux olympiques de Paris en 1900. Pour la première fois aux Jeux olympiques de Londres en 2012, les femmes concouraient dans chaque discipline sportive du programme olympique. À Rio, environ 4 700 femmes   soit 45 pour cent de tous les athlètes   représenteront leur pays dans 306 épreuves.

Women sport 2

Photo/ONU Femmes

Comme cela est de plus en plus reconnu par de nombreuses industries, les femmes élargissent les perspectives, apportent des idées et innovations inédites et touchent de nouvelles audiences. Cela dit, il reste un long chemin à parcourir avant d’être témoin de l’égalité complète dans le monde du sport. Les filles et les femmes à travers le monde bénéficient de moins d’opportunités, de moins d’investissements, de moins d’entraînement et de moins de sécurité dans leur pratique d’un sport.

Si elles deviennent des athlètes professionnelles, elles se heurtent au plafond de verre et à un écart de salaire important. Le montant total de la dernière coupe du monde féminine de football était par exemple de 15 millions de dollars américains contre 576 millions de dollars pour la dernière coupe du monde masculine de football. En dehors du terrain, les femmes sont sous-représentées dans l’encadrement des organisations sportives et dans les compagnies et distributeurs de vêtements de sport. En juillet 2016, 22 femmes sont des membres actives du Comité international olympique (CIO) soit 24,4 pour cent et quatre femmes (25 pour cent) sont membres du conseil d’administration.

Women sport 3

Des réfugiés syriennes et jordaniennes nouent de bonnes relations dans un camp de football de différentes nationalités en Jordanie.
Photo/ONU Femmes

Le programme de développement durable à l’horizon 2030 adopté par les leaders mondiaux en 2015 a établi la feuille de route pour atteindre l’égalité entre les sexes d’ici 2030. Le programme reconnaît explicitement le sport comme un outil important du développement et de l’autonomisation des femmes.

Dans le cadre des préparatifs aux Jeux olympiques de Rio en 2016 qui se tiendront au Brésil du 5 au 21 août, nous observons les exploits remarquables, les obstacles persistants et le potentiel inégalé des femmes et des filles dans le sport.

Vous en savez beaucoup sur les femmes dans les Jeux ?

Testez-vous grâce au quizz d'ONU Femmes pour en apprendre davantage et partager vos connaissances avec vos amis lorsque vous regardez les jeux cette année !

Sources : ONU Femmes

_______

@UN_Women , @ONUMujeres , @ONUFemmes

17 Août 2016 -

Un nouvel envoyé spécial pour la génération oubliée.

Youth envoy 1

L'Envoyé spécial pour la jeunesse de l’ONU s’adresse à 5,000 scouts à Roverway, France, pour la journée mondiale de la jeunesse. Photo: UNYouthEnvoy

17 août 2016 – Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a annoncé cette semaine la nomination de Werner Faymann d’Autriche comme Envoyé spécial pour l’emploi des jeunes.

La nomination de M. Werner Faymann, Chancelier autrichien et Président du Parti démocrate de 2008 à 2016, reflète le rôle ancien et proactif de l’Autriche dans la promotion des jeunes dans le marché de l’emploi, grâce par exemple à la formation professionnelle ou à des ateliers sur l’amélioration des compétences chez les jeunes. Maintenant il travaillera avec l’Envoyé du Secrétaire général pour la jeunesse, Ahmad Alhendawi, et l'organisation internationale du travail (OIT).

Youth envoy 2

Werner Faymann arrive pour une conférence de presse à Vienne , Autiche, 9 mai, 2016. Photo: REUTERS/Leonhard Foeger

Cette nomination intervient alors que les taux élevés de chômage et d’emplois de mauvaise qualité et peu rémunérés chez les jeunes demeurent une préoccupation mondiale.

Les jeunes gens sont, de manière disproportionnée, touchés par le chômage, le sous-emploi, l’insécurité de l’emploi et le phénomène des travailleurs pauvres.  Aujourd’hui plus de 73 millions de jeunes sont au chômage et cette catégorie de la population est trois fois plus susceptible que les autres adultes de connaître le chômage.  Cette situation a été exacerbée par les effets persistants des crises financières et économiques mondiales qui se sont accompagnées de la chute du nombre de jeunes capables de trouver un emploi décent.  Dans les pays en développement, le sous-emploi dans le secteur informel et le phénomène des travailleurs pauvres constituent les plus grands défis que les jeunes ont à relever en matière d’emploi.

L’Organisation internationale du Travail (OIT) estime qu’il faudra créer 475 millions d’emplois pendant la prochaine décennie pour absorber les jeunes chômeurs actuels et offrir des opportunités d’emplois aux 40 millions de personnes qui entrent sur le marché chaque année, dont la plupart sont des jeunes.

Youth envoy 3

Le mur du chômage/Luis Colas

Une region frappée particulièrement durement par la crise financière mondiale est l'Europe, à la fois dans les économies développées et les économies émergentes. Le taux de chômage des jeunes dans l'UE atteint environ 20%. Cependant, les taux varient grandement entre pays; certains vont jusqu'à 40% et 50% — Grèce, Espagne, Croatie, et l'Italie — soit parmi les plus élevés du monde alors que certains pays ont un taux relativement bas — notamment le Danemark, la République Tchèque et la Hollande— soit près de 10%. L'allemagne est à environ 7%.

La nomination de M. Werner Faymann doit imprimer un élan au travail en cours face aux défis liés à l’emploi des jeunes, en particulier l’Initiative mondiale en faveur de la création d’emplois décents pour les jeunes, lancée en février 2016.  L’Initiative réunit les gouvernements, le système des Nations Unies, le monde des affaires, les partenaires sociaux, les parlementaires, le monde universitaire et les organisations de jeunes pour renforcer les interventions en faveur de l’emploi des jeunes dans l’économie mondiale et leur impact. 

Youth envoy 4

Le 12 août, des jeunes cambodiens se sont rassemblés pour célébrer la journée internationale de la jeunesse #‎YouthDay. Photo: UNYouthEnvoy

L’Envoyé spécial est aussi chargé d’appuyer la réalisation des objectifs et actions liés à l’emploi du Plan d’action du système des Nations Unies pour la jeunesse et des cibles sur l’emploi des jeunes du Programme de développement durable à l’horizon 2030 avec une attention particulière sur l'objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

« L’Envoyé spécial des Nations Unies pour l’emploi des jeunes sera une voix forte dans les efforts visant à relever les défis de l’emploi des jeunes, sensibilisant l’opinion publique à ces défis et appelant à une action à tous les niveaux », s’est expliqué le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon. 

« Il est essentiel que nous intensifions nos efforts pour multiplier partout les opportunités d’emplois décents en faveur des jeunes.  Le succès du Programme de développement durable en dépend. » 

16 Août 2016 -

Le cas des Inuits au Groenland : des traumatismes taboo.

Greenland 1

15 août 2016 – Une semaine après la journée mondiale des peuples autocthones, le cas des Inuit du Groenland illustre les nombreuses difficultés et particularités peu comprises de ces peuples. A quelques heures en bateau de Nuuk, la capitale du Groenland existe une petite île, Qoornoq, décorées avec des maisons peintes de couleurs vives. Tôt un matin de printemps, il n’y a personne en vue, sans surprise parce que les autorités ont déplacé les habitants à Nuuk.

Sur le chemin du retour s’aperçoivent des blocs d’appartements debout, face à la mer, comme des falaises abruptes. "Voici ou une partie de la population a été transféré" explique le capitaine du bateau. En 2012 pas moins de 1% de la population du Groenland vivaient dans le célèbre immeuble « Blok P », détruit la même année.

L’un des problèmes de la commission de réconciliation, désignée par le gouvernment autonome du Groenland en 2014, a dû gérer l’abandon forcé de ce village reculé car estimé comme "non-profitable et insalubre" dans le cadre du plan d’urbanisation de l’île des années 60.

L’idée de la commission de réconciliation a été proposée par le premier ministre du Groenland Aleqa Hammond en 2014, "afin de s'éloigner de la colonisation, la réconciliation et le pardon sont nécessaires,” M. Hammond a expliqué.

Greenland 3

La réaction du gouvernement du Danemark a été immédiate et sans équivoque : "Nous n’avons pas besoin de réconciliation,” a déclaré l’ancien premier ministre Helle Thorning-Schmidt. Les Groelandais ont obtenu le droit à l’auto-détermination lorsqu’ils ont obtenu une autonomie renforcée du Royaume du Danemark en 2009.

Le débat dans la presse danoise s’est concentré que la gouvernance du Groenland par le Danemark et si une commission de vérité devrait être instaurée comme en Afrique du Sud après l’apartheid. Les membres de la commission se sont rapidement détachés du modèle Sud-africain : “Notre commission est unique puisque ce n’est pas une commission pour la vérité”, a relayé un membre de la commission Mme Ida Mathiasson. “Elle recherche plus véritablement une meilleure compréhension au sein du Groenland et nous ne demandons pas d’excuses ni de réparations des danois."

Les énormes blocs d’appartements de Nuuk ont été construits sur le modèle danois. Ils auraient marché parfaitement pour les habitants en vélo de Copenhague mais ils n’ont pas pris en compte les besoins des habitants du Groenland, pour beaucoup chasseurs ou pêcheurs. Les portes étroites rendaient difficile voire impossible de rentrer et sortir avec des vêtements épais pour les hivers glacials tandis que les commodes de style européen étaient trop petites pour ranger des équipements pour la pêche. 

Greenland 2

Les baignoires n’étaient également pas prévues pour couper des poissons, donc rapidement il y a eu des problèmes de plomberie. Mais les plus gros problèmes se trouvaient dans les esprits des familles de chasseurs qui étaient habituées aux grandes étendues sauvages couvertes de neige blanche et qui ont du s’habituer aux blocs d’appartements oppressants.

Mme Ida Matthiasson a tenté de décrire le sentiment des personnes forcées de quitter leur maison : « Personne n’a été consulté, les villages ont été fermés à leurs habitants et tout le monde a été évacué. Certains en ont tellement souffert, qu’ils ont transmis cette souffrance à leurs enfants et petits-enfants. Personne n’en parle, c’est devenu un taboo douloureux.”

Le Groenland a été une colonie du Danemark pour plus de 250 ans jusqu'en 1979, lorsque le pays a obtenu une plus large autonomie. ”La danification signifie que tout ce qui n’appartenait pas aux Groenlandais était de seconde classe” a expliqué le commissaire Jens Heinrich. Certains pensent que le but était d’augmenter la fierté des groenlandais et leur respect d’eux-mêmes afin d’arriver à un statut d’égalité au sein du royaume de Danemark.”

Le célèbre immeuble, “Blok P” a été détruit, mais rien ne l’a encore remplacé. En attendant, sur l’île de Qoornoq, certains anciens habitants retournent dans leur maison d’été pour un nettoyage de printemps. Le manque d’électricité après la décision des autorités d’abandonner le village n’est plus un problème grâce aux panneaux solaires qui peuvent être aperçus sur chaque toit de maison, et souvent se dresse à côté le drapeau du Groenland blanc et rouge, comme un rappel que cette petite nation dans cet énorme pays est prête pour les défis du futur.

______________________

Photos : Photos by Ásgeir Pétursson.

Pour en savoir plus sur la défense des droits des peuples autochtones et l'ONU

Page 2 sur 631

2

news32x32 DblueNominations

 

  • Le Secrétaire général nomme Mme Natalia Kanem, du Panama, Directrice exécutive adjointe du Fonds pour la population (FNUAP) (28 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme le général de division Mohammad Humayun Kabir, du Bangladesh, comme Commandant de la Force des Nations Unies à Chypre (26 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme M. Fabrizio Hochschild, du Chili, Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident en République centrafricaine (22 juillet 2016)

    Liste complète...

cineonu