Jeudi, 29 Septembre 2016
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

08 Septembre 2016 -

Point sur la situation humanitaire au Sahel

8 septembre 2016 - Ce matin, UNRIC a accueilli Toby Lanzer, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel, pour un point presse sur la situation humanitaire au Sahel.

DSCF1091

Toby Lanzer s'adressant aux journalistes. Photo : UNRIC/Tom Stevens

D’après Mr Lanzer, la région du Sahel, qui s’étend de Dakar à N’Djamena en passant par le nord du Nigeria et du Cameroun, ainsi que le bassin du lac Tchad, est l’endroit du monde qui souffre le plus de la pauvreté, du changement climatique et des groupes armés extrémistes et violents.

Le Sahel et le bassin du lac Tchad comptent environ 150 millions de personnes, auxquelles peuvent s’ajouter 185 millions de Nigérians, dont la plupart survivent à peine dans un climat de pauvreté extrême, de famine, et de violence. D’ici 2040, il y est très probable que cette région soit aussi peuplée que l’Europe, ce qui représenterait environ 700 millions de personnes.

Nous pouvons donc nous attendre dans les prochaines années à une vague de migration sans précédent depuis le Sahel et le bassin du lac Tchad, en grande partie vers le nord et l’Europe. C’est pourquoi il est crucial que l’ONU, l’Union européenne et la communauté internationale s’engagent aujourd’hui dans cette région et travaillent ensemble pour la stabiliser.

Récemment, le Vice-Premier Ministre et ministre belge de la Coopération au Développement, Alexander De Croo, a alloué plus de 9 millions d’euros d’aide humanitaire pour le bassin du lac Tchad. Mr Lanzer a précisé que si tous les pays de l’UE faisaient le même geste, les organisations humanitaires sur place auraient les moyens d’endiguer la situation catastrophique de la région.

DSCF1097Photo : UNRIC/Tom Stevens

06 Septembre 2016 -

Zeid met en garde contre les démagogues en Europe et aux Etats-Unis.

03 10 2016ZeidRights

6 septembre 2016 - Dans un discours sans complaisance prononcé à La Haye, le 5 septembre 2016, le Haut-Commissaire aux droits de l'homme des Nations Unies Zeid Ra’ad Al Hussein lance un appel à agir contre les démagogues qui mélangent mythe de l’âge d’or, demi-vérités et simplifications excessives, conduisant à une banalisation du sectarisme et à une atmosphère de haine qui pourrait prendre un tour violent.

Lire le discours

05 Septembre 2016 -

La paix commence par un sourire

charity

5 septembre 2016 –  La charité est "l’un des meilleurs investissements que nous puissions faire pour notre avenir commun", a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies à l'occasion de la journée internationale de la charité. Photo ONU/Evan Schneider. Kofi Annan, Secrétaire général des Nations Unies, avec Mère Teresa, leader de l’ordre des missionnaires de charité, dans le quartier du Bronx à New York, le 14 juin 1997. 

La charité peut être définie comme un acte de bénévolat ou de philanthropie qui fournit un lien social réel et contribue à la création de sociétés inclusives et plus résilientes.

La charité est essentielle pour alléger la pauvreté et la souffrance dans le monde aujourd’hui. Alors que les migrations et les crises migratoires persistent au Moyen-Orient et en Europe, la notion d’acte charitable mérite réflexion.

La pauvreté ne se résume pas à l’insuffisance de revenus et de ressources pour assurer des moyens de subsistance durables. Ses manifestations comprennent la faim et la malnutrition, l’accès limité à l’éducation et aux autres services de base, la discrimination et l’exclusion sociale ainsi que le manque de participation à la prise de décisions. La croissance économique doit être partagée pour créer des emplois durables et promouvoir l’égalité.

Environ une personne sur cinq dans les régions en développement vit encore avec moins de 1,25 dollar par jour donc sont considérés comme pauvre. L’objectif de développement durable 1 cherche à éliminer l’extrême pauvreté et la faim pour tous et partout à l’horizon 2030.

charitydayimage2015

Un homme se repose sur un sac de riz distribué par Qatar Charity pour les personnes déplacées internes, affectées par les inondations et les conflits entre clans, à Jowhar, Somalie. Photo ONU/Tobin James

Cette journée internationale de la charité coïncide avec le 19ème anniversaire de la mort de Mère Teresa, qui a reçu le prix Nobel en 1979 pour son travail pour combattre la pauvreté. Lorsqu’elle a reçu le prix, elle a fait don de l’argent reçue à des personnes en situation d’extrême pauvreté en Inde, et a prononcé la phrase célèbre : “Si tu ne peux nourrir des centaines de personnes, alors nourris-en une.” Le 4 septembre 2016, le Vatican a déclaré Mère Teresa « Sainte Teresa de Calcutta ».

A l’occasion de cette journée internationale, les Nations Unies invitent tous ses Etats membres, les organisations internationales et régionales ainsi que la société civile à commémorer cette journée de façon appropriée, en encourageant la charité, notamment par l’éducation et des activités de sensibilisation du grand public pour travailler vers la construction d’un futur durable.

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon rappelle que « la charité est l’un des meilleurs investissements que nous puissions faire pour notre avenir commun. » Ainsi, il appelle "chacun, partout dans le monde, de s’associer à notre partenariat de 15 ans pour l’humanité, et d’aider à faire des objectifs de développement durable une réalité pour tous. » « Cette année, les activités bénévoles et les dons doivent être mis au service d’une nouvelle priorité : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. », ajoute-t-il.

charity1

02 Septembre 2016 -

#PhotoFriday : le monde cette semaine

2 Septembre 2016 – Mercredi, le Secrétaire général Ban Ki-moon, présent lors de la conférence de la paix de Panglong du 21ème siècle à Nay Pyi Taw, en Birmanie, a déclaré, “la longue guerre civile a coûté la vie de nombreuses personnes et volé la dignité et la tranquillité de plusieurs générations. Il est maintenant clair qu’aucune solution militaire peut régler vos différents.” Cette conférence a réuni différents représentants de l’armée, de la société civile, d’organisations ethniques armés et de gouvernements.

pf
Participants à la conférence de la paix de Panglong du 21ème siècle. Photo: ONU Photo/Eskinder Debebe

confpaixpanglong
Participants à la conférence de la paix de Panglong du 21ème siècle. Photo: ONU Photo/Eskinder Debebe

Cette semaine, du 28 août au 2 septembre, marque aussi la semaine de l’eau mondiale.

La semaine de l’eau mondiale à Stockholm est le point de focus annuel pour les problématiques mondiales liées à l’eau. La Semaine mondiale de l’eau de Stockholm est organisée chaque année par le Stockholm International Water Institute (SIWI). Depuis 1991, elle est le point focal annuel des discussions et échanges sur les problèmes mondiaux concernant le monde de l’eau. 

Chaque année, plus de 200 structures organisent des réunions et sessions lors de cette semaine pour échanger sur les questions techniques, politiques et scientifiques liées à la gestion des ressources en eau. Cette année, le thème est l’eau pour une croissance durable, ce qui est lié à l’objectif 6 des objectifs de développement durable, visant à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.

En janvier 2016, 243,750 personnes avaient fui la violence en République Centrafricaine (RCA) pour trouver refuge au Cameroun. ONU femmes au Cameroun aide les femmes vulnérables et les survivantes de violence sexuelle ou de violences de genre à retrouver des situations économiques et sociales plus stables dans sept camps de réfugiés de trois régions du pays.

ONUcameroun
Des femmes et des jeunes filles pompent de l’eau dans un puit dans le camp de réfugiés de Gado. Il y a toujours des files d’attente aux différents points d’eau pour venir remplir des sauts d’eau. Photo: ONU Femmes/Ryan Brown

Cette semaine, le fond des Nations Unies pour les enfants a souligné que ce sont les femmes et les enfants qui souffrent de façon disproportionnée du manqué d’accès à l’eau et passent environ 200 millions d’heures – ou plus de 22.800 années au total – chaque année pour collecter cette ressources vitale.

Femmeseau
Des femmes portent de l’eau à travers des champs après la pluie dans un lieu pour des civiles déplacés à Diffa, Niger, le 18 août 2016. Photo: UNICEF/Sam Phelps

Page 2 sur 634

2

news32x32 DblueNominations

 

  • Le Secrétaire général nomme Mme Natalia Kanem, du Panama, Directrice exécutive adjointe du Fonds pour la population (FNUAP) (28 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme le général de division Mohammad Humayun Kabir, du Bangladesh, comme Commandant de la Force des Nations Unies à Chypre (26 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme M. Fabrizio Hochschild, du Chili, Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident en République centrafricaine (22 juillet 2016)

    Liste complète...

cineonu