Vendredi, 29 Mai 2015
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

14 Avril 2015 -

Saint-Étienne : rencontre décisive en vue de mettre Ebola sur la touche

ronaldo zidane undp 640x480

14 avril 2015 - Didier Drogba, Zinedine Zidane, Ronaldo, Barthez, Christian Karembeu et bien d’autres se disputeront la balle à l’occasion de la 12ème édition du « match contre la pauvreté » du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), pour venir en aide aux victimes du virus Ebola, le 20 avril prochain.

Lire la suite...

13 Avril 2015 -

Face à la criminalité, l’État de droit protège le développement

Yury Fedotov ONUDC

Le 13ème Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale, qui se tient actuellement à Doha jusqu'au 19 avril, donnera le ton de la lutte contre la criminalité pour les cinq prochaines années.

Retour en octobre 2013. Des sauveteurs sont témoins d’une scène d’horreur dans le désert du Sahara, à la frontière entre le Niger et l’Algérie.

Éparpillés sur un rayon de 20 km, les corps de 92 personnes, principalement des femmes et des enfants, gisent à même le sol. Tous morts de soif, alors qu’ils cherchaient à se mettre à l’abri d’un soleil meurtrier. Le groupe de migrants voyageaient dans deux camions, mais lorsque le premier est tombé en panne, le second a fait demi-tour en vue d’une réparation.

Les migrants étaient coincés. Après cinq jours d’attente, le groupe s’est lancé à la recherche d’eau. Seules 21 personnes ont survécu après avoir réussi à atteindre des villes algériennes de l’autre côté de la frontière.

La mort de ces migrants illustre une triste réalité de notre monde. La criminalité assèche de leur force vitale les pays déjà fragiles et vulnérables ; et ce faisant, elle sape les efforts que nous entreprenons afin de sortir des milliards d’humains de la pauvreté.

Les territoires en dessous du Sahara sont infestés de criminels qui abusent des migrants décidés à partir pour l’Europe. Ces femmes, enfants, et hommes dont le désir de quitter leur pays est si fort qu’ils sont prêts à traverser un vaste désert aux températures extrêmes.

Toutefois, cette histoire n’est pas propre à l’Afrique du Nord. Les vagues de migrations enregistrées partout dans le monde aujourd’hui n’ont pas été aussi élevées depuis la Seconde Guerre mondiale. Au péril de leur vie, ces personnes s’aventurent dans des traversées sur les mers déchaînées, ou entament autres voyages terrestres et aériens tumultueux. Et nombre d’entre eux y perdent la vie.

Les raisons de mettre fin à cette tragédie sont innombrables. Certains tentent désespérément tout ce qu’ils peuvent pour emmener leur famille loin des conflits violents et de l’insécurité, d’autres sont poussés par des facteurs économiques. Les migrants tombent ainsi dans les mains de réseaux criminels et sont cruellement exploités.

La corruption endémique alimente ces réseaux et autres crimes, mais elle détourne également des fonds du secteur public, privant les enfants d’une précieuse éducation et de soins de santé nécessaires. On estime que 20 à 40 milliards de dollars sont ainsi détournés des pays en développement.

Des collaborations opportunistes entre criminels et terroristes prennent la forme de trafics de drogue et autres marchandises illicites, bien que ce problème ne soit pas nouveau.

La criminalité liée aux forêts représente jusqu’à 30% du commerce mondial du bois. De l’Asie du Sud-est à l’Union européenne et d’autres régions d’Asie, le commerce illégal du bois a été estimé à 3,5 milliards de dollars en 2010. Le commerce illégal du charbon représente également une perte d’environ 1,9 milliard de dollars pour les pays africains.

La criminalité liée aux espèces sauvages a elle aussi un coût pour les humains, estimé à une valeur de 2,5 milliards, uniquement pour l’Asie de l’Est et le Pacifique. La destruction de la vie sauvage, qui menace la survie de nombreuses espèces, affecte par ailleurs le tourisme. Le trafic des ressources naturelles est un délit constant qui dépouille les pays en développement.

La criminalité transnationale organisée représente chaque année environ 870 milliards de dollars et existe sous différentes formes. Sa violence détruit les communautés. L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a comptabilisé 437.000 homicides dans le monde en 2012. Nombre d’entre eux se sont produits dans des pays en développement où la perte d’un proche contribuant aux revenus du foyer peut avoir un impact irréparable sur le futur de sa famille.

Les attitudes face la criminalité sont heureusement en train de changer. Les liens entre la criminalité et le développement ont été reconnus, comme jamais auparavant. Les pays acceptent également l’idée que le développement peut être protégé par l’État de droit, les droits humains fondamentaux, des systèmes de justice pénale forts mais justes, et la tolérance zéro envers la corruption.

Toutefois, pour inverser la tendance, beaucoup plus d’efforts sont nécessaires. Si l’État de droit consiste à arracher le développement des griffes de la criminalité, l’application de la loi doit, elle, se concentrer sur des mesures de lutte contre le blanchiment d’argent. Il est nécessaire de renforcer la coopération afin que les informations disponibles sur la criminalité soient partagées et que des opérations conjointes transfrontalières soient menées.

La communauté internationale fait actuellement face à des défis immenses dans les domaines des conflits, de la sécurité et de la paix. Elle chercher aussi à s’accorder sur le nouveau Programme de développement qui transformera la vie de milliards de personnes.

Je vois en toutes ces actions entreprises et appréciées, l’opportunité de promouvoir une réforme du système de justice pénale et de renforcer l’État de droit – en particulier dans les domaines de l’équité, la dignité et l’égalité. C’est l’occasion pour le monde de permettre à l’État de droit, et ses cousins la justice pénale et la prévention du crime, de prendre enfin leur envol et de les placer au centre du travail de l’ONU.

Si nous y parvenons, alors le développement durable bénéficiera de la protection nécessaire contre les ravages de la criminalité.

Cette semaine a lieu le 13e Congrès pour la prévention du crime et la justice pénale à Doha, du 12 au 19 avril. Cet événement représente le plus grand et le plus riche rassemblement de décideurs et praticiens du monde de la prévention du crime et de la justice pénale. Il vient en prélude du Sommet mondial pour le développement durable qui se déroulera en septembre, lors duquel le monde décidera du nouveau Programme de développement pour l’après-2015.

La criminalité cause la misère et la mort. Nous ne pouvons lui permettre d’entraver nos actions pour le développement durable. Avec l’ONUDC, nous nous engageons à faire de ce 13ème Congrès une première étape, non pas seulement afin d’améliorer les mesures en matière de justice pénale, mais aussi afin de permettre à tous de jouir d’une meilleure qualité de vie.

Yury Fedotov, Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime.

Pour plus d'information : 

Le site du 13ème Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale.

04 Avril 2015 -

 

 

Week-ahead 200x106 FR
Calendrier des événements du 13 au 17 avril 2015 (et au-delà).

La perspective européenne.

 

 

04 Avril 2015 -

Week-ahead 200x106 FR
Calendrier des événements du 6 au 13 avril 2015 (et au-delà).

La perspective européenne.

 

 

Page 8 sur 560

8

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

onucarrieres

Concours YPP 2015

Liste des pays participants

Coup de projecteur

Entretien avec Yukiya Amano

Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

468761 amano

"Lorsque je suis devenu Directeur général, j’ai dit que, étant issu d’un pays qui a fait l’expérience d’Hiroshima et de Nagasaki, j’adopterais une attitude de fermeté face à la question de la prolifération des armes nucléaires".

Lire l'entretien...

news32x32 DblueNominations

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : Rapport 2014

OMD2014-FR-cover

cineonu