Samedi, 01 Octobre 2016
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

28 Juillet 2016 -

Connaître l'hépatite - Agir maintenant !

World hepatitis day 2016

Photo : OMS

28 juillet 2016 - L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) invite instamment les pays à prendre rapidement des mesures pour améliorer les connaissances sur la maladie et développer l’accès aux services de dépistage et de traitement. Aujourd’hui, seule une personne sur 20 sait qu’elle a une hépatite et seulement une sur 100 est traitée.

«Le monde a ignoré l’hépatite à ses risques et périls», a déclaré le Dr Margaret Chan, Directrice générale de l’OMS. «Il est temps de mobiliser une action mondiale contre l’hépatite d’une ampleur comparable à celle qui a été engagée pour combattre d’autres maladies transmissibles, comme le VIH/sida ou la tuberculose.» 

Dans le monde, 400 millions de personnes sont infectées par les virus de l’hépatite B ou C, soit 10 fois plus que le nombre de celles qui vivent avec le VIH. On estime que 1,45 millions en sont mortes en 2013, contre moins d’un million en 1990. 

Capture décran 2016 07 28 à 12.05.56

En mai 2016, lors de l’Assemblée mondiale de la Santé, 194 gouvernements ont adopté la première Stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale et ont convenu des premières cibles mondiales, parmi lesquelles parvenir à traiter 8 millions de personnes contre l’hépatite B ou C d’ici à 2020. À plus long terme, la stratégie vise à diminuer de 90% le nombre des nouvelles infections et de 65% le nombre des décès dus à l’hépatite virale d’ici à 2030 par rapport aux chiffres de 2016.

La stratégie est ambitieuse, mais nous disposons déjà des outils pour atteindre les cibles. Il existe un vaccin et un traitement efficaces pour l’hépatite B. Pour l’hépatite C, il n’existe pas de vaccin, mais ces dernières années, des progrès spectaculaires ont été accomplis dans le traitement de la maladie. 

Capture décran 2016 07 28 à 12.06.12

L’introduction de médicaments pris par voie orale, appelés antiviraux à action directe, a donné la possibilité de guérir potentiellement plus de 90% des patients en 2 à 3 mois. Mais, dans de nombreux pays, les politiques et réglementations actuelles, de même que les prix de ces médicaments, mettent la guérison hors de la portée du commun des mortels. 

«Nous devons agir tout de suite pour mettre un terme aux décès évitables dus à l’hépatite», a relevé le Dr Gottfried Hirnschall, Directeur à l’OMS du Département VIH/sida et du Programme mondial de lutte contre l’hépatite. «Pour cela, il faut développer rapidement l’accès aux services et aux médicaments pour ceux qui en ont besoin.» 

Capture décran 2016 07 28 à 12.06.22

Certains pays cependant trouvent des moyens de mettre les services à la disposition de ceux qui en ont besoin. Ces efforts sont facilités par la baisse des prix des médicaments contre l’hépatite C, particulièrement dans les pays ayant accès aux médicaments génériques. En 2015, une analyse préliminaire a permis d’estimer que 300 000 personnes vivant dans les pays à revenu faible ou intermédiaire avaient bénéficié du traitement contre l’hépatite C à base des nouveaux antiviraux à action directe. 

En Égypte, pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure avec l’un des taux de prévalence de l’hépatite C les plus élevés, 200 000 personnes ont été traitées au cours des 12 derniers mois, le prix du traitement ayant été ramené de US $900 en 2014 à moins de US $200 en 2016. D’autres pays ont intensifié leurs efforts contre l’hépatite C. Le Brésil et le Pakistan étendent déjà rapidement leur couverture, et la Géorgie a annoncé un plan pour éliminer la maladie. 

Capture décran 2016 07 28 à 12.06.30

Les virus des hépatites B et C se transmettent par le sang contaminé, de même que par les aiguilles et les seringues contaminées dans les structures de soins et chez les personnes qui s’injectent des drogues. La transmission peut également se produire lors des rapports sexuels non protégés et de la mère au nouveau-né. 

En 2014, 184 pays avaient intégré l’administration du vaccin contre l’hépatite B aux nourrissons dans leur calendrier de vaccination et 82% des enfants dans ces pays avaient reçu ce vaccin. C’est là une augmentation majeure par rapport aux 31 pays en 1992, année où l’Assemblée mondiale de la Santé a adopté une résolution pour préconiser la vaccination mondiale contre l’hépatite B. 

De plus, l’application des stratégies pour la sécurité transfusionnelle, comme un dépistage de qualité pour tous les dons de sang et produits dérivés utilisés pour les transfusions, peut contribuer à la prévention de la transmission des hépatites B et C. La sécurité des injections, avec l’élimination des injections superflues et dangereuses, peut être également une stratégie efficace.

Les services de réduction des effets nocifs à l’intention de ceux qui s’injectent des drogues sont essentiels pour réduire la fréquence de l’hépatite dans cette population. Les pratiques sexuelles à moindre risque, consistant notamment à limiter le plus possible le nombre des partenaires et à utiliser des mesures de protection mécanique (préservatifs), protègent aussi de la transmission.

Source, vidéo et infographie : OMS

27 Juillet 2016 -

Un monde, de multiples langues

essay1

Les 60 gagnants de la compétition d'essais multilangues. Photo: UNAI

27 juillet 2016 - ELS Educational Services et l'initiative « Impact universitaire » des Nations Unies organisaient pour la troisième année le concours Many Languages, One World®. Cette année, 60 étudiants ont été sélectionnés en tant que gagnants du concours d'essais international 2016. 

Le concours Many Languages, One World mettait au défi des étudiants d'établissements d'enseignement secondaire et universitaire du monde entier de rédiger un essai traitant de la citoyenneté mondiale, de la compréhension culturelle et du rôle joué par le multilinguisme dans la promotion de celles-ci. Les candidats ont soumis leur dissertation dans l'une des six langues officielles des Nations Unies, qui devait être différente de la langue maternelle ou de la langue principale d'enseignement. Plus de 9 000 personnes de 165 pays ont participé à la phase initiale du concours. Les langues officielles des Nations Unies sont l'anglais, l'arabe, le chinois, l'espagnol, le français et le russe.

essay2

L'échelle de la compétition internationale. Photo : UNAI

Les 60 gagnants ont été sélectionnés parmi plus de 3 600 participants et sont tous des étudiants en études supérieures. Ils ont été invités à participer au Forum mondial de la jeunesse Many Languages, One World, à l'université Hofstra située à Hempstead, dans l'État de New York. L'évènement comprend un voyage à New York et l'occasion de prendre la parole à l'Assemblée générale des Nations Unies. Les étudiants présenteront des plans d'action liés au programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies.

Source : Impact académique des Nations Unies

20 Juillet 2016 -

Semaine mondiale des forêts

20 juillet 2016 - Protégez les espaces verts et les forêts pour le développement durable !

Cette année, la 23e session du Comité des forêts (COFO) se déroule en même temps que la Semaine mondiale des forêts. Le COFO est le plus haut corps statutaire de la section “Forêts” de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et sa session bi-annuelle, qui se tient au siège de la FAO à Rome, rassemble les responsables des secteurs forestiers et d’autres hauts fonctionnaires de gouvernements afin d’identifier les politiques émergentes et les problèmes techniques, trouver des solutions et conseiller la FAO et d'autres partenaires sur les meilleures actions à entreprendre. D’autres organisations internationales, et de plus en plus d’ONG, participent également à la COFO.

forestweek1

La forêt Pahmung Krui Damar, en Indonesie. Photo de l'ONU.

Les thèmes principaux de cette 23e session ont pour but d’enclencher directement l’étape-clé des accords de 2015 et examiner de quelle manière les forêts et leur gestion durable peuvent contribuer à l’accomplissement des objectifs de développement durable (ODD). Conjointement avec la Semaine mondiale des forêts, le COFO va étudier la façon dont le plein potentiel des forêts, y compris en terme de moyen de subsistance, de sécurité alimentaire, d’emploi, d’égalité des sexes et plusieurs autres objectifs de développement de l’Agenda 2030 et de l’Accord de Paris, peut être le plus efficacement exploité.

Durant toute la tenue de la session du COFO et de la Semaine mondiale des forêts, une série de rencontres et d’évènements auront lieu, sponsorisés par la FAO et des organisations et institutions partenaires. La Semaine mondiale des forêts est l’occasion de partager des connaissances de pointes ainsi que les progrès et les succès majeurs.  

 

La publication du rapport sur la Situation des forêts du monde ce 18 juillet 2016 coincide également avec la Semaine des forêts. Ce rapport explore les défis et les opportunités présentés par la relation complexe entre les forêts, l’agriculture et le développement durable. Il démontre que la gestion durable des forêts et des terres agricoles, et leur intégration dans les projets d’aménagement du territoire sont essentiels pour accomplir les ODD, assurant la sécurité alimentaire et veillant à poursuivre le combat contre le changement climatique.

 

26 Juillet 2016 -

L'avion Solar Impulse 2 boucle son tour du monde aérien à destination d'un monde durable

26 juillet 2016 - L'avion Solar Impulse 2 a fini son tour du monde.

Aujourd'hui une nouvelle étape historique a été écrite alors que l'avion Solar Impulse 2 a atterri à Abu Dhabi cette nuit. Piloté par Bertrand Piccard et Andre Borschberg, cet avion est le premier à avoir réalisé un tour du globe aérien – près de 40,000 km – sans une goutte de carburant. Parti du Caire Samedi, le pilote Piccard est arrivé vers 4 heures du matin après 48 heures de vol. Solar Impulse 2 avait été mis en chantier début 2014 et a effectué son premier vol en juin avant d'entamer son tour du monde avec escales le 9 mars 2015. Les deux pilotes suisses se sont ainsi relayés dans le cockpit minuscule pendant 15 mois avec à chaque étape une épreuve physique ou psychologique : sommeil fragmenté, solitude, traversée de l'atlantique, panne à Hawaï...

solarimpulse1 2

L'avion Solar Impulse II. Photo: Solar Impulse.

Bertrand Piccard, psychiatre et aérostier, espère que la réussite de cette expédition peut ouvrir la voie à une consommation plus courante des énergies renouvelables. Même s'il pense que des compagnies commerciales aériennes qui fonctionnent à l'énergie solaire verront le jour dans quelques décennies, le Solar Impulse 2 a prouvé qu'un tel scénario est possible.

Bertand Piccard a ainsi réussi son deuxième exploit aérien après avoir réalisé le premier tour du globe par montgolfière en 1999. « Pendant longtemps, personne ne pensait qu'il était possible de se défaire de notre dépendance au pétrole », a t'il déclaré. “Nous pensions que la protection de l'environnement était chère et nécessitait de nombreux sacrifices dans nos styles de vie alors que nous avons prouvé que cela est faux. Nous voyons qu'il y a suffisamment de technologies propres qui peuvent à la fois produire de l'énergie renouvelable mais aussi sauver de l'énergie.”

solarimpulse2

Andre Borschberg (à gauche) et Docteur Piccard (à droite). Photo: WSJ.

Ce projet est intéressant pour les objectifs de développement durable des Nations Unies afin de promouvoir de nouvelles utilisations des énergies renouvelables pour atteindre l'objectif 7 (énergie propre et d'un coût abordable) et l'objectif 13 (lutte contre les changements climatiques). Ce type de projets innovants sont en effet des outils efficaces pour combattre le changement climatique, réduire la dépendance aux énergies fossiles ainsi que la pollution.

Docteur Piccard a évoqué certaines conséquences du changement climatique qu'il a pu observé lors de son voyage « Avec le changement climatique, les prévisions météorologiques ne sont pas sûres et la météo devient imprévisible ». Piccard et Borschberg avaient rencontré des problèmes météorologiques qui leur ont causé des retards inattendus lorsqu'ils ont voyagé vers Hawaï au début de l'année.  

SG SolarImpulse 687144

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (de dos) discute via Skype avec le pilote du Solar Impulse, Bertrand Piccard (à l’écran). Photo : ONU / Evan Schneider

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué lundi la détermination et le courage de l'équipe du Solar Impulse, alors que l'avion solaire est sur le point de terminer son tour du monde, entamé en mars 2015.

« Vous êtes peut-être sur le point de finir votre voyage, mais le voyage vers un monde durable ne fait que commencer », a déclaré M. Ban lors d'une vidéo-conférence avec l'un des deux pilotes de l'avion, via le logiciel internet Skype. « Vous contribuez à nous piloter vers cet avenir grâce à votre vision, votre détermination, votre courage et votre inspiration, mais aussi votre bel exemple », a-t-il ajouté.

Page 8 sur 634

8

news32x32 DblueNominations

 

  • Le Secrétaire général nomme Mme Natalia Kanem, du Panama, Directrice exécutive adjointe du Fonds pour la population (FNUAP) (28 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme le général de division Mohammad Humayun Kabir, du Bangladesh, comme Commandant de la Force des Nations Unies à Chypre (26 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme M. Fabrizio Hochschild, du Chili, Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident en République centrafricaine (22 juillet 2016)

    Liste complète...

cineonu