Mercredi, 24 Août 2016
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

14 Juillet 2016 -

Ciné-ONU : "Les guerriers"

14 juillet 2016 – "Je n’avais pas prévu de faire ce film. J’étais assis dans un bar en périphérie de Nairobi et j’ai vu la campagne #HeForShe à la télévision ; ça a été une inspiration" , a expliqué hier soir Barney Douglas, le réalisateur du documentaire « Les guerriers », au Cinéma Galeries.

writeup3

Affiche promotionnelle du film. Photo: Twitter.

"Les guerriers" raconte l’histoire fascinante de l’équipe de cricket des guerriers Massaï, leur parcours jusqu’au stade de cricket de Lord et leur combat contre les mutilations génitales féminines (MGF), contrairement aux traditions de leur peuple. Le film documente et rassemble l'histoire du combat de cette équipe pour participer au tournoi de cricket Last Man Stand, leurs conflits avec les aînés de la tribu à propos des MGF et l’équilibre à trouver entre le développement de leur communauté et le maintien de leur identité propre.

Ciné-ONU était fier de travailler en partenariat avec l’équipe bruxelloise d’ONU Femmes et du Fonds des Nations Unies pour la population pour présenter ce film fantastique aux fidèles de Ciné-ONU à Bruxelles. L’évènement a également mis en avant l’importance de la campagne #HeForShe – pour encourager les hommes et les garçons à devenir des agents du changement dans la lutte pour l’égalité des sexes. Souvent, et surtout dans les sociétés traditionnellement dominées par les hommes, ce sont les hommes qui peuvent réaliser le plus grand changement et faire une réelle différence pour la condition des femmes.

writeup2

Photo: UNRIC.

La projection du film s’est suivie d’une discussion avec Barney Douglas (le réalisateur), Dagmar Schumacher (Directeur d’ONU Femmes à Bruxelles), Imali Ngusale (jeune activiste Kényane qui travaille avec DSW), et Sietske Steneker (Directrice du Fonds de l’ONU pour la population à Bruxelles), tandis que Caroline Petit (Directrice adjointe de UNRIC) modérait le débat.

« Avec la bonne impulsion, nous pouvons changer et en finir avec les mutilations génitales faites aux femmes en l’espace d’une génération. Les MGF sont un problème universel qui va souvent de pair avec d’autres injustices telles que le mariage des mineures qui signifie typiquement que ces filles sont aussi privées d’une éducation et d’une vie épanouie », s’est exprimée Sietske Steneker.

Une étude de santé publique de 2009 a montré que 27% des Kényanes ont été « soumises à la coupe », cependant ce nombre augmente beaucoup plus dans certains groupes ethniques : les Somaliennes affichent un taux de 98% et les Massaï un taux de 73%. Dans ces cas, la ritualisation des MGF est particulièrement liée à la tradition et à la notion de maturité. Ceci est ouvertement affiché dans le film, avec les aînés de la tribu proclamant que sans MGF il n’y aurait aucune distinction entre les « filles » et les « femmes ». Barney Douglas a commenté sur ce thème en disant : « ce film n’a pas pour but que les gens rejettent les traditions, mais bien de montrer qu’on peut s’adapter aux nouvelles réalités. »

writeup1

Le réalisateur, Barney Douglas, discutant des MGF. Photo: UNRIC.

Dagmar Schumacher a fait écho aux thèmes de la campagne #HeForShe en disant que le film était « une vitrine idéale pour montrer le pouvoir des hommes dans la lutte pour l’égalité des sexes » et a exprimé son optimisme pour le futur : « L’égalité des sexes est comme un marathon ; heureusement, nous approchons de la ligne d’arrivée. »

Imali Ngusale a commenté sur ses expériences de travail sur le terrain sur ce problème particulier, et a expliqué pourquoi elle s’y est impliquée : « Qu’est-ce que je peux faire pour changer le monde ? Je me suis exprimée à propos de ce problème. J’aurais très bien pu naître dans un environnement différent, on ne choisit pas où on naît. Donc, j’ai décidé de prendre position. Les femmes n’obtiennent jamais ce qu’elles méritent, seulement ce pour quoi elles se battent. »

En concluant le débat, Caroline Petit a souligné la pertinence des objectifs de développement durable par rapport à des nombreux problèmes abordés dans le film – en particulier l’ODD #5 pour l’égalité des sexes.

13 Juillet 2016 -

Ne pas faire de laissés-pour-compte

09 09 F SDG Poster

13 juillet 2016 – Quand les leaders mondiaux ont approuvé le programme de développement durable à l'horizon 2030 pour les objectifs de développement durable (ODD) le 25 septembre 2015, ils ont également décidé de créer une plateforme centrale au sein des Nations Unies pour le suivi de la mise en œuvre des 17 ODD. Six mois après, il est temps de dresser un premier rapport d’étape sur le chemin parcouru sur le programme des objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Le forum politique de haut niveau pour le développement durable a lieu actuellement du 11 au 20 juillet 2016 sous les hospices du conseil économique et social de l’ONU (ECOSOC), au siège des Nations Unies à New York. Ce forum est le premier à jouer un rôle central pour mener à bien la réalisation de l’agenda du développement durable qui a été adopté à l’unanimité en 2015. La session a été conçu de façon à être la plus inclusive et participative possible. Elle est composée de l'ensemble des États membres de l'ONU, de ses agences spécialisées ainsi que d’une évaluation volontaire de 22 pays et des bilans thématiques et transversaux sur l’avancée des ODD.

sdg reviews 2

Projection à grande échelle des ODD pour célébrer les 70 ans de l’ONU et représentation graphique des 17 objectifs globaux, Photo: Twitter/Cia Pak

Ce Forum aura également pour but de fournir des orientations et des recommandations pour favoriser cette mise en œuvre, surveiller les avancées en matière de réalisation des ODD et stimuler la création de politiques cohérentes, fondées sur des données scientifiques fiables et le retour d'expérience des pays. En s’attardant sur les progrès réalisés pour atteindre les objectifs, les pays et les représentants de la société civile ont l’occasion de partager leurs bonnes pratiques et leurs projets afin de créer de nouveaux partenariats. Ce forum comprend une série d’évènements parallèles, un évènement d’échange entre partenaires, et des workshops d’apprentissages et de bonnes pratiques autour des ODD.

Les ODD représentent 17 objectifs, divisés en 169 cibles plus précises. Parmi ces cibles se trouvent notamment l’éradication de la pauvreté dans toutes ses formes, une éducation de qualité pour tous, l’égalité des genres, le combat contre le changement climatique, la réduction de tout type de violence…Le forum permettra de concrétiser la vision de ces ODD à travers des recommandations et une volonté politique, le thème cette année étant « s’assurer de ne pas faire de laissés-pour compte ».

07 Juillet 2016 -

Rencontrez les ambassadeurs de football des Nations Unies !

footballer7

7 juillet 2016 - Alors que nous sommes en pleine coupe de l’Euro 2016, l’opportunité parfaite se présente pour rencontrer certains ambassadeurs de bonne volonté des Nations Unies engagés dans ce beau sport. Ces ambassadeurs travaillent avec différentes agences onusiennes et bénéficie de leur popularité pour promouvoir leurs messages au grand public.

Aujourd’hui nous allons partir à la découverte de quatre d’entre et de leur travail !

Zinédine Zidane

footballer1

Zidane au Mali pour la promotion de projets contre la pauvreté. Photo: PNUD.

La star française du football Zinedine Zidane, né en 1972, a acquis sa réputation comme l’un des meilleurs joueurs mondial avec ses incomparables techniques – mais il reste attaché à certaines choses qu’il “n’abandonnerait pas quel que soit la somme d’argent”.

Zidane a été nommé comme ambassadeur de bonne volonté avec la PNUD en 2001. Depuis, il a beaucoup travaillé; souvent avec d’autres stars du football pour des mesures anti-pauvreté.

Michael Ballack

footballer6

Michael Ballack, ONUSIDA ambassadeur de bonne volonté. Photo: ONUSIDA.

Le footballer reconnu à l’international, Michael Ballack, était capitaine de l’équipe nationale d’Allemagne et a joué le Bayern Leverkusen dans le championnat allemand. Depuis 2006, Ballack a travaillé avec ONUSIDA et sert de modèle pour ne nombreux jeunes.

En 2013, Ballack s’est engagé dans l’initiative “la santé pour les hommes” en Afrique du Sud qui s’adresse plus particulièrement à la communauté homosexuelle, très exposée aux risques de transmission du SIDA, Ballack a expliqué: "Je pense qu’il est très important de prêter attention au VIH car cela nous concerne tous". 

L’Afrique du sud a l’épidémie la plus répandue de VIH au monde avec une estimation de 5.6 million de personnes affectées. Durant ces dernières années, le pays a fait des progrès remarquables pour contrer les avancées de l’épidémie. Maintenant, le pays a le programme de traitement du VIH le plus important au monde soit 1.9 million de personnes soignées par thérapie antirétrovirale.

“J’ai déjà appris beaucoup lors de ce voyage et j’ai hâte de continuer mon travail avec ONUSIDA pour limiter la propagation du VIH,” a déclaré M. Ballack.

Lionel Messi

footballer3

Lionel Messi en tant qu’ambassadeur. Photo: UNICEF.

Nommé meilleur joueur de l’année en 2009 par la FIFA et gagnant des trois ballons d’or pour meilleur joueur européen, M. Messi a été choisi comme ambassadeur de bonne volonté pour UNICEF en mars 2010. Depuis, il a été un grand conseiller pour les enfants les plus vulnérables et a visité l’Argentine, le Costa Rica and Haïti pour sensibiliser et aider l’UNICEF et ses partenaires.

Depuis le lancement des Objectifs de développement durable en 2015, Messi a aussi joué un rôle dans leur promotion. Ces promoteurs assistent le Secrétaire général Ban Ki-moon pour sensibiliser sur les enjeux des ODD à travers le monde, engager de nouveaux acteurs et ancrer la participation de chaque pays.

David Beckham

footballer4

David Beckham avec UNICEF. Photo: UNICEF

David Beckham, la célébrité britannique du football, est admiré par de milliers de fans pour ses mouvements talentueux sur le terrain. Le 10 janvier 2005, l’ancien capitaine de l’équipe anglaise a été nommé ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF en mettant l’accent sur le programme des sports pour le développement.

En 2015, M. Beckham a lancé l’assemblée des projets de la jeunesse. L’installation au sein du siège des Nations Unies à New York permet, grâce aux nouvelles technologies des médias sociaux, de livrer le message des enfants partout dans le monde directement aux leaders mondiaux. Le lancement de cette installation était en préparation pour la sortie des ODD.

 

 

11 Juillet 2016 -

Mon avenir, mes droits

World Population Day 1

Photo: UNFPA/Anra Adhikari  

11 juillet 2016 – « En cette journée internationale de la population, j’incite urgemment tous les gouvernements, toutes les entreprises et la société civile à soutenir et investir dans l’émancipation des jeunes filles. Tout le monde mérite de bénéficier de la croissance économique et des progrès sociaux. Travaillons donc ensemble afin d’assurer une vie dans la sécurité, la dignité et l’égalité des chances pour tous », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Tout le monde devrait avoir le droit de définir son propre avenir.

Les jeunes filles du monde entier font face à d’énormes défis. Dans les pays en développement, une fille sur trois est mariée avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans. Huit cent femmes et filles meurt quotidiennement de complications évitables lors de la grossesse ou l’accouchement. Plus de 250 millions de filles et de femmes n’ont pas accès à un programme de planning familial.

Beaucoup d’adolescentes sont considérées comme prêtes à se marier et à procréer par leur communauté ou leurs parents et sont par conséquent forcées de quitter l’école, une décision nuisible à leurs perspectives d’avenir. Même parmi les filles qui restent à l’école, l’accès à des informations essentielles à propos de leur santé, des droits humains et des droits reproductifs peut être limité, les rendant vulnérables aux maladies, aux blessures et à l’exploitation. Ces défis sont exacerbés parmi les filles marginalisées telles que les membres de minorités ethniques ou celles qui vivent dans la pauvreté ou dans des régions reculées.

World Population Day 2

Photo: ONU Femmes/Karin Schermbrucker

En 1989, le conseil d’administration du PNUD a demandé à ce que le 11 juillet soit célébrée la journée mondiale de la population par la communauté internationale, une journée pour mettre en avant l’urgence et l’importance des problèmes de population. Les enjeux sont nombreux, liés notamment à la santé et à la vieillesse, aux vagues migratoires, à l’urbanisation, à la demande de logement et d’approvisionnement en denrées alimentaires inadaptés ou encore à l’accès à l’eau potable. Cette année le thème de cette journée est « Investir dans les asolescentes ».

« Alors que les horizons des garçons ont tendance à s’élargir à l’adolescence, il est malheureusement fréquent que ceux des filles se rétrécissent » a déclaré le Secrétaire général, ban Ki-moon dans son discours pour cette journée, rappelant que « l’un des enjeux centraux des objectifs de développement durable est de garantir qu’il n’y aura pas de laissés-pour-compte. »

« Les leaders et les communautés doivent s’axer et se mobiliser pour les droits de l’homme des jeunes adolescentes les plus marginalisées, particulièrement celles qui sont pauvres, déscolarisées, exploitées ou sujets à des pratiques traditionnelles néfastes dont le mariage des enfants » selon le Directeur exécutif de l’UNFPA, Babatunde Osotimehin. « Les jeunes filles marginalisées sont vulnérables à une mauvaise santé procréative et il est plus probable qu’elles deviennent mères en étant encore enfant. Elles ont le droit de comprendre et de contrôler leur propre corps et de construire leur propre vie. »

Sources : ONU Journée mondiale de la population : Investir dans les adolescentes

ONU Femmes sur la journée de la population

Fonds des Nations Unies sur la population

PNUD

ONU sur les ODD

 

Page 7 sur 631

7

news32x32 DblueNominations

 

  • Le Secrétaire général nomme Mme Natalia Kanem, du Panama, Directrice exécutive adjointe du Fonds pour la population (FNUAP) (28 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme le général de division Mohammad Humayun Kabir, du Bangladesh, comme Commandant de la Force des Nations Unies à Chypre (26 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme M. Fabrizio Hochschild, du Chili, Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident en République centrafricaine (22 juillet 2016)

    Liste complète...

cineonu