Dimanche, 20 Août 2017
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

29 Juin 2017 -

Les tropiques : une région au potentiel immense

17.06.28 Photo flickr UNDP Freya Morales 2.0 Generic CC BY NC ND 2.0

29 juin 2017 – Les tropiques représentent 40% de la superficie totale de la planète, accueillent près de 80% de la biodiversité mondiale et seront le foyer de plus de 50% de la population mondiale d’ici à 2050. Nous célébrons aujourd’hui la Journée internationale des tropiques qui met en lumière les défis ainsi que le potentiel fantastique de cette région.

Les tropiques se caractérisent par leur climat chaud et leurs températures invariables indépendamment des saisons, ce qui en fait des lieux idéaux pour une vaste variété de plantes et d’animaux. Malheureusement, cette grande biodiversité s’accompagne d’un nombre tout aussi important de formes de vie en danger, parmi lesquelles les récifs coralliens, dont près de 275 millions de personnes dépendent directement pour vivre au quotidien. L’UNESCO a récemment déclenché la sonnette d’alarme sur le risque de disparition d’ici à 2100 de ces récifs classés au patrimoine mondial, si les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ne sont pas drastiquement réduites.

La région des tropiques accueille les deux tiers de la population la plus pauvre du monde. La proportion de personnes vivant dans des taudis ou bidonvilles y est également la plus élevée et la malnutrition y est omniprésente en comparaison avec les autres régions du monde.

Les tropiques font face à d’importants défis parmi lesquels les pénuries d’eau, en dépit du fait que 54% des sources d’eau renouvelables sont puisées dans la région. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) chiffre à 660 millions le nombre de personnes buvant de l’eau provenant de sources non-traitées et qui risquent ainsi de contracter des maladies.

Néanmoins, le tableau n’est pas tout noir. En avril 2017 par exemple, l’OMS a annoncé que les résultats de la lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN) n’ont jamais été aussi bons. En 2015, 1 milliard de personnes ont reçu un traitement contre ces maladies. Grâce au partenariat contre les MTN lancé en 2007, de nombreux acteurs locaux et internationaux se sont alliés pour faire de ce combat un succès.

17.06.28 Toucan flickr raz1940 et Charlotte 2.0 Generic CC BY NC 2.0

« L’OMS a observé des progrès inédits dans la réduction d’anciens fléaux tels que la maladie du sommeil ou l’éléphantiasis » explique Dr. Margaret Chan, Directrice générale de l’OMS. « Au cours des 10 dernières années, des millions de personnes ont été sauvées de la pauvreté et du handicap, et cela grâce à l’un des partenariats globaux les plus efficaces dans le domaine de la santé publique contemporaine. »

Le Dr. Dirk Engels, Directeur du Département de Contrôle des Maladies Tropicales Négligées a réaffirmé l’importance de prendre au sérieux le combat contre ces maladies et a souligné le fait que « de plus grands progrès dans ce domaine dépendront des avancées dans la réalisation Objectifs de développement durable. » Atteindre les normes mondiales en matière d’eau et d’assainissement sera ainsi essentiel dans la résolution des problèmes de santé, ce qui favorisera une sortie de la pauvreté. Ces progrès sont, heureusement, déjà en cours.

L’économie tropicale mondiale croît 20% plus vite que les économies du reste du monde, et de nombreuses nations tropicales apportent une contribution importante au commerce mondial, à la politique et à l’innovation. Les avancées technologiques offrent une plateforme de qualité permettant de développer de nouvelles opportunités commerciales, ouvrant la voie à un meilleur accès à l’éducation, à une meilleure situation sanitaire et à une lutte contre la pauvreté plus efficace. Les revenus de la région sont en augmentation, les infrastructures sont plus accessibles et l’espérance de vie est plus élevée que jamais, pour ne citer que la partie émergée de l’iceberg.

Les tropiques sont donc une région au potentiel immense. Rejoignez-nous aujourd’hui et soutenez cette région qui avance vers un avenir plus radieux. #WeAreTheTropics #TropicsDay

Fiches d’information d’UNRIC sur le sujet :

Biodiversité

Changement climatique

Océans

Objectifs de développement durable

 

28 Juin 2017 -

Patrimoine en danger : sauvegarde d’urgence du patrimoine culturel syrien

Heritage under attack UNESCO photo

28 juin 2017 – La Syrie dispose d’un patrimoine culturel incroyablement riche qui a énormément souffert depuis mars 2011 en étant la cible de destructions et de pillages toujours plus nombreux.  

Un an après la conférence "La culture est menacée : protégeons notre patrimoine pour la paix", le Bureau de liaison de l’UNESCO à Bruxelles a organisé mardi 27 juin 2017 l’événement "Patrimoine en danger : les actions de l’UNESCO en Syrie" afin de présenter les résultats d’un projet de l’UNESCO dédié à la protection du patrimoine culturel syrien. Des intervenants de l’UNESCO et de l’Union européenne ont successivement pris la parole dans le cadre de la campagne #Unispourlepatrimoine lancée par le Directeur général de l’UNESCO en 2015.

Dans son discours d’ouverture, le Directeur adjoint du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, Lazare Eloundou Assomo, a insisté sur l’importance du partenariat entre l’UNESCO, l’Union européenne et le Gouvernement de Flandres dans la sensibilisation à la valeur du patrimoine culturel mais également dans la mise en place d’actions concrètes pour protéger et reconstruire celui-ci lorsqu’il a été endommagé. « Toucher à notre patrimoine culturel, le détruire, c’est comme détruire nos poumons, et sans poumons, nous ne pouvons vivre », a-t-il alerté.

Le lien fort entre le patrimoine culturel et l’humanité a également été souligné par la députée européenne et auteure du rapport "Vers une stratégie de l’UE dans le domaine des relations culturelles internationales", Sylvia Costa. « Lorsqu’un symbole de notre patrimoine culturel est détruit, c’est l’humanité entière qui est affectée », a-t-elle déclaré, ajoutant que « la culture est le 4ème pilier du développement durable », les trois premiers étant l’environnement, le social et l’économie.

cristina menegazzi unesco unite4heritage

Au cours de sa présentation, la chef de projet de l’UNESCO pour la Syrie, Cristina Menegazzi, a expliqué comment l’UNESCO entend protéger le patrimoine culturel syrien pour empêcher sa perte grandissante et irrémédiable. Elle a ainsi souligné les nombreuses initiatives entreprises par l’organisation telles que le conseil technique, les missions d’expertise mais aussi les activités de sensibilisation à l’importance du patrimoine culturel et de la lutte contre le trafic illicite. Cristina a également insisté sur la préservation du patrimoine culturel immatériel en raison de sa place au cœur de l’identité du peuple syrien et de l’économie du pays ainsi que de sa valeur pour l’humanité entière. La musique traditionnelle est « un signe de dignité pour le peuple syrien » a-t-elle ainsi déclaré. La chef de projet de l’UNESCO pour la Syrie a enfin rappelé que, en dehors de la Syrie, l’UNESCO était très active dans d’autres pays de la région tels que l’Irak, la Lybie, le Yémen, l’Egypte et l’Afghanistan.

26 Juin 2017 -

Eau de Paris lauréate du Prix d'excellence du service public 2017 de l’ONU

Eau de Paris Lauréat

26 juin 2017 – L’ONU a récompensé les meilleures initiatives du service public à l’occasion de la Journées des Nations Unies pour la fonction publique le 23 juin. La France est à l’honneur avec son projet innovant en matière d’Objectifs de développement durable

12 institutions réparties dans 11 pays ont été distinguées par l’ONU pour leurs innovations et contributions au service public à l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la fonction publique qui a pour objectif de mettre en lumière le rôle central des services publics dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).

Le Prix d’excellence du service public a été remis le vendredi 23 juin 2017, lors du Forum annuel de la fonction publique qui a lieu à La Haye, aux Pays-Bas, sur le thème : « Le futur est maintenant : Accélérer l'innovation dans le secteur public pour l'Agenda 2030 ».

De nombreuses initiatives à travers le monde ont été récompensées. Parmi elles, Eau de Paris, première entreprise publique d’eau en France, s’est vu remettre le Prix du service public 2017 dans la catégorie « Promouvoir la transparence, la responsabilité et l’intégrité dans les services publics ».

Plus d’information :

26 Juin 2017 -

La torture : une pratique qui reste répandue

no torture day UN Photo/Tobin Jones

26 juin 2017 – La torture correspond à tout acte par lequel une douleur ou des souffrances aiguës, physiques ou mentales sont intentionnellement infligées à une personne. Cela peut être pour obtenir des informations, un aveu, pour mettre la pression sur un tiers ou pour punir une personne. Au regard des débats actuels sur le besoin d’une sécurité renforcée, il est important de rappeler qu’aucune circonstance exceptionnelle ne peut justifier la torture.

« Jana [nom d’emprunt] n’avait que 10 ans lorsqu’elle a été arrêtée par l’armée syrienne à Dera afin de faire pression sur son père pour qu’il se rende. Elle a été arrêtée avec de nombreux autres garçons et filles, dont le plus jeune avait 5 ans et le plus vieux seulement 11 ans », explique Reem, conseiller psychosocial pour le Centre pour les victimes de torture (CVT) en Jordanie.

« Jana m’a confié qu’elle et les autres enfants ont été enfermés pendant 22 jours dans un cachot souterrain sans aucune lumière. Ils étaient battus par quatre soldats et n’avaient pour nourriture qu’un œuf dur par jour. L’eau qu’on leur donnait à boire était sale. Jana a vu un petit garçon de sept ans torturé à mort - son corps laissé dans le cachot, gisant par terre. L’odeur de son cadavre en décomposition était une autre forme de torture pour Jana et les autres enfants emprisonnés. »

L’histoire de Jana n’est malheureusement pas un cas isolé. Le 26 juin marque la Journée Internationale pour le soutien aux victimes de la torture, dont l’objectif est - en plus de soutenir les centaines de milliers de personnes victimes de torture - de sensibiliser à cette constante violation des droits de l’homme.

« En dépit de son interdiction absolue en vertu du droit international, l’usage de la torture reste répandu. Chaque jour, des centaines de milliers de personnes du monde entier sont sujettes à une forme de torture, que cela soit pour leur soutirer des informations, obtenir leur silence ou en guise de punition pour ce en quoi ils croient, sont suspectés de croire, ou, pour ce qu’eux ou leurs familles sont, » écrit Zeid Ra’ad Al Hussein dans De l’horreur à la guérison : un voyage pour renaître à la vie soutenu par le Fonds des Nations Unies pour les victimes de la torture.

Chaque année, le Fonds des Nations Unies pour les victimes de la torture, géré par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), aide les victimes de torture ainsi que leurs familles à reprendre une vie normale. En 2015, 57000 hommes, femmes et enfants ont ainsi pu être aidés dans plus de 80 pays du monde.

« La torture détruit des vies et constitue l’une des violations des droits de l’homme les plus brutales, » a déclaré Jens Modvig, qui préside le Comité des Nations Unies contre la torture. « Il convient de rappeler aux États qu’aucune circonstance exceptionnelle, quelle qu’elle soit, ne peut être invoquée pour justifier des actes de torture. Le caractère absolu de l’interdiction de la torture s’applique dans tous les cas, y compris dans le contexte de la lutte contre le terrorisme. »

En cette journée internationale, unissons-nous en soutien des victimes de la torture, et réaffirmons notre engagement à mettre fin à cette pratique. Rejoignez-nous, et tweetez #EndTorture aujourd’hui.

Page 7 sur 686

7

Couverture rapport ODD 2017

onucarrieres

Concours Programme jeunes administrateurs (YPP) 2017

Luxembourg
et Monaco participent au concours

Inscription jusqu'au 22 août 2017

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Horst Köhler, de l’Allemagne, comme son Envoyé personnel pour le Sahara occidental (16 août 2017)

  • Le Secrétaire général reconduit David M. Malone, du Canada, dans ses fonctions de recteur de l’Université des Nations Unies (UNU) (15 août 2017)

  • Le Secrétaire général nomme Ruby Sandhu-Rojon, des États-Unis, Représentante spéciale adjointe pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (14 août 2017)

  • Le Secrétaire général nomme Michèle Coninsx, de la Belgique, à la tête de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (11 août 2017)

  • Le Secrétaire général nomme Alison Smale, du Royaume-Uni, Secrétaire générale adjointe à la communication au Département de l’information (DPI) de l’ONU (9 août 2017)

    Liste complète...

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Couverture