Dimanche, 25 Septembre 2016
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

12 Août 2016 -

Pour une jeunesse durable, un message d’espoir

youth BF

12 août 2016 – Aujourd’hui, pour la journée internationale de la jeunesse nous célébrons le pouvoir de la jeunesse et sensibilisons sur les problèmes mondiaux des jeunes. Photo : des jeunes d’une ONG locale à Ouagadougou, Burkina Faso. Photo : ONU/Ollivier Grand.

Afin de mettre en œuvre l’Agenda 2030 pour le développement durable, le thème de cette année pour la journée internationale de la jeunesse est “La route vers 2030: Eradiquer la pauvreté et parvenir à une consommation et une production responsable”.

La pauvreté est plus qu’un manque d’argent ou de ressources pour assurer un moyen d’existence durable. Ses symptômes sont la faim, la malnutrition, un accès limité à l’éducation et autres services basics, la discrimination sociale et l’exclusion ainsi que le manque de participation aux prises de décision. Le développement économique doit être inclusif pour créer du travail durable et promouvoir l’égalité.

La consommation durable concerne l’utilisation de produits et de services qui remplissent les besoins fondamentaux des communautés tout en assurant les besoins des futures générations. Le développement et la promotion des choix et des actions individuels pour augmenter l’efficacité économique de la consommation pour tous et minimiser les déchets et la pollution sont essentiels afin de permettre un développement socio-économique équitable. Les jeunes ont un rôle crucial à jouer pour éradiquer la pauvreté et parvenir à un développement durable à travers une consommation et une production durable.

UNRIC YOuTH DAY
Les stagiaires d’UNRIC qui portent les objectifs de développement durable. Photo: UNRIC/Claudia Shute

Ici à UNRIC où 22 pays Européens sont représentés, nous avons demandé aux jeunes qui travaillent pour l’ONU comment ils voient leur rôle pour résoudre les problèmes d’aujourd’hui :

Mise à part mon travail à UNRIC, je fais aussi partie des jeunes leaders européens. L’un de nos projets principal est l’organisation du Conseil européen de la jeunesse, une conférence à Bruxelles où nous rassemblons des jeunes de toute l’Europe. Avec ces projets, non seulement nous donnons l’opportunité à des jeunes de prendre des décisions cruciales et délivrer un message commun pour permettre ensuite plus d’action sur le terrain qui comptent pour nous génération. »

“Les jeunes peuvent et devraient jouer un rôle important dans la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030. La jeunesse représente la moitié de la population et comme les défis contemporains affect directement nos vies futures, notre travail et notre climat, la jeunesse peuvent être comme des acteurs critiques pour réaliser les objectifs de développement durable.”

«  Ils pensent global et devraient être consultés plus régulièrement parce que leurs opinions et leurs solutions sont celles de l’avenir, et donc très importantes.

“Si une voix et la possibilité de se développer sont accordés aux jeunes, ils pourront alors remplir un rôle important pour réaliser des changements positifs et créer un meilleur monde pour aujourd’hui et pour demain. Grâce à leur talent et leurs connaissances, ils peuvent aider à promouvoir le développement durable et de façon responsable.”

Il y a tellement de jeunes brillants, généreux et volontaires pour agir pour le bien commun – bénévoles, conseillers pour plus de justice sociale, permettre plus d’accès ouverts aux technologies.”

Qu’est que la jeunesse pourrait faire ? Un seul arbre peut apparaitre insignifiant dans une forêt, pourtant c’est bien l’addition de chaque arbre qui définit une forêt… Puisque nous avons des capacités, nous devons construire un meilleur monde, plus uni. Ce qui est important est que nous soyons les constructeurs et les communicants de ce message, qui est dans tous les cas, un message d’espoir.”
__________

Pour cette journée internationale de la jeunesse, des évènements ont été organisés partout dans le monde, d’un concours de photo #SustainableYouth sur Twitter (@UNYouthEnvoy, @ZeroHunger) et Instagram (@unyouthenvoy, @zerohungerchallenge) au chat sur Facebook aujourd’hui à 14.30 CET avec l'envoyé pour les jeunes Ahmad Alhendawi, et des discussions avec des jeunes leaders ont lieu à New York. Un évènement à Rio de Janeiro ce lundi 15 août sera rediffusé en ligne sur https://www.youtube.com/c/onubrasiloficial et https://www.facebook.com/ONUBrasil. Vous pouvez voir et écouter le message de Ban Ki-moon ici. L’UNESCO a également produit de nombreux articles et des exemples d’action à mener ici (EN).

09 Août 2016 -

Les peuples autochtones ne doivent pas être laissés pour compte

Indigenous1

9 août 2016 – On estime à 370 million le nombre d’autochtones dans le monde, vivant dans 90 pays différents. Ils représentent 5% de la population mondiale et une grande diversité avec environ 5000 cultures différentes et 4000 langues parlées. Depuis 1995, la journée internationale des peuples autochtones est célébrée chaque année, le 9 août, pour promouvoir et protéger les droits des peuples autochtones.

Les pays Nordiques comptent de nombreux peuples autochtones. Le peuple Sami, soit environ 70,000 personnes vivent dans une région qui s’étend sur les quatre pays nordiques– la péninsule de Kola en Russie, le Nord de la Finlande, la côte et les parties intérieures du Nord de la Norvège et certaines parties de la Suède. Cette région est appelée Sápmi (Laponie). De l’autre côté de l’Océan Atlantique, au Groenland, la population est majoritairement Inuit. Ceux-ci représentent environ 90% de la population du Groenland.

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030, adopté l’an dernier par les dirigeants du monde, repose sur le principe visant à ne pas faire de laissés-pour-compte dans l’édification d’un monde de paix et de dignité, de chances et de prospérité. Or, les peuples autochtones figurent parmi les groupes les plus exposés à être laissés pour compte. Ils se heurtent à toute une série de problèmes, notamment une discrimination systématique, un déni de leurs droits aux terres et aux territoires et un accès lacunaire aux services essentiels. Ce phénomène entraîne des conséquences désastreuses.

indigenous2

Le thème de cette année pour la journée internationale des peuples autochtones est : “Le droit des peuples autochtones à l’éducation. » 

Le droit des peuples autochtones à l’éducation est protégé par la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, ainsi qu’une série d’instruments de droit international sur les droits humains. De plus, l’Objectif 4 de l’Agenda 2030 vise à assurer l’égalité d’accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d’enseignement et de formation professionnelle.

Malgré ce cadre légal, le droit à l’éducation n’est pas entièrement réalisé pour la plupart des autochtones, et une différence critique existe encore entre les peuples autochtones et le reste de la population. Les enfants des autochtones ont moins de chance d’être scolarisés et plus de risque d’échecs scolaires que les non-autochtones, souvent liés à des barrières socio-économiques et culturelles donc une marginalisation qui crée un cercle vicieux de désavantages.

indigenous3

Dans son message, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon appelle les gouvernements, partout dans le monde, à s’inspirer des orientations de ce cadre international pour améliorer l’accès des autochtones à l’éducation et pour prendre en compte leur vécu et leur culture dans les lieux d’apprentissage.

Pour en savoir plus :

http://www.un.org/fr/events/indigenousday/

05 Août 2016 -

#PhotoFriday : le monde cette semaine

5 août 2016 - Le #PhotoFriday illustre quelques-uns des événements de la semaine dans l’actualité des Nations Unies.

Photo Friday 1

Photo Friday 2

Le Secrétaire général rencontre les membres du fan club de l'équipe olympique des réfugiés. Photo de l'ONU/Rick Bajornas

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a rencontré les jeunes membres du club de fan pour encourager l'équipe olympique des réfugiés cette semaine. La première équipe de réfugiés dans l'histoire moderne des Jeux Olympiques parlera lors de la cérémonie d'ouverture aujourd'hui, le vendredi 5 août.

Photo Friday 3

Sumi Madhi, un bénévole pour nourrir et soigner les enfants interagit avec les mères à Kudada en Inde. Photo: UNICEF/Prashanth Vishwanathan

Photo Friday 4

En Ouzbékistan, une femme porte son bébé à sa poitrine. Photo: UNICEF/Giacomo Pirozzi

Le thème de la semaine mondiale de l'allaitement 2016 (du 1er au 5 août) concerne la sensibilisation aux liens entre l'allaitement maternel et les objectifs de développement durable. En reconnaissant que l'allaitement est une clé pour le développement durable, nous valoriserons notre santé dès le début de la vie, nous nous respecterons mutuellement et serons solidaires avec le reste du monde.

Le Directeur exécutif de l'UNICEF Anthony Lake et la Directrice généralé de l'OMS Margaret Chan ont lancé un message sur cette semaine :

"L'allaitement n'est pas seulement essentiel pour le développement du bébé mais c'est aussi l'un des fondements du développement du pays".

Photo Friday 5

Des jeunes adolescents font des parcours —  des manœuvres athlétiques autour d'obstacles — à Gaza. Photo: UNICEF/Romenzi

Le samedi 30 juillet a eu lieu la journée internationale de l'amitié, une journée qui a été proclamée en 2011 par l'Assemblée générale de l'ONU dans l'idée d'inspirer des efforts de paix et construire des ponts entre les communautés par le biais de l'amitié entre individus, cultures et pays.

"Quand la cupidité l’emporte sur le souci de la santé de notre planète et de ses habitants, quand l’attachement fanatique à une idéologie est maintenu à tous les prix, et quand des personnes subissent des violations des droits de l’homme parce qu’elles sont considérées en quelque sorte comme inférieures, le patrimoine de l’humanité est mis à mal et notre bien-être futur est menacé. En cette Journée internationale de l’amitié, prenons la résolution de chérir et de cultiver autant de relations chaleureuses que possible pour enrichir notre propre existence et améliorer l’avenir de tous.", a déclaré le Secrétaire général de l'ONU lors de cette journée.

 

04 Août 2016 -

« Une victoire en entraîne une autre »

4 août 2016 – Aux jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, ONU Femmes, le Comité olympique international (COI) et Always (#LikeAGirl) célèbrent l'autonomisation des femmes et des filles par le biais du sport et partagent les expériences des participantes au programme «Une victoire en entraîne une autre » du Brésil.

One Win Leads to Another 1

Photo/ONU Femmes : Chaque jour après l'école, 30 filles se réunissent à la villa olympique de Mangueira – l'un des 22 lieux publics avec des équipements sportifs gratuits administré par la municipalité du Nord de Rio de Janeiro – pour jouer au basket.

 

Qu'est-ce que le programme "Une victoire en entraîne une autre" ?

Ce programme développe les compétences en leadership des adolescentes grâce à des programmes sportifs de qualité qui améliorent leur capacité à influencer les décisions affectant leur vie à tous les niveaux. En créant des espaces sûrs, le programme permet aux jeunes filles de renverser les barrières sociales, d’acquérir des connaissances économiques élémentaires et d’apprendre à mieux connaître leur corps. Il leur donne également la confiance nécessaire pour pouvoir accéder aux services compétents en cas de violence.

Pourquoi ?

Au début de l’adolescence, les filles se retrouvent confrontées à de nouveaux défis, tels qu’une moindre autonomie de leur corps, moins d’encouragements et moins de latitude pour développer leurs compétences sportives. Elles doivent faire face à la pression accrue de devoir se conformer aux traditions et d’assumer la quasi entière responsabilité d’éviter une grossesse précoce. Leurs camarades garçons, quant à eux, profitent de nouveaux privilèges réservés aux hommes dont l’autonomie, la mobilité et le pouvoir.

À la puberté, 49 pour cent des filles abandonnent le sport (une proportion six fois supérieure à celle des garçons) et limitent ainsi les possibilités d’exploiter tout leur potentiel. C’est à cette période de la vie qu’il est impératif d’intervenir pour inverser ces inégalités et assurer un impact à long terme sur la vie des adolescentes et de leurs communautés.

Le sport est un puissant outil d’autonomisation des filles et des jeunes femmes. Parmi les filles qui ont pris part à une formation de neuf mois développée par l’organisation Women Win dans plus de 30 pays, 89 pour cent ont déclaré se considérer comme des leaders, comparé à 46 pour cent avant la mise en œuvre de la formation. À la fin de celle-ci, 93 pour cent d’entre elles savaient à qui s’adresser pour signaler un acte de violence et 99 pour cent étaient convaincues qu’elles obtiendraient un emploi. Cette formation a été adaptée pour le programme d’héritage olympique du Brésil et a débuté dans le cadre des préparatifs des Jeux Olympiques de Rio de 2016.

Cette année, « Une victoire en entraîne une autre » vise à atteindre 2 500 jeunes filles, âgées de 10 à 18 ans, et 300 jeunes mères déscolarisées, en offrant un programme de transformation à quelques-unes des filles de Rio de Janeiro parmi les plus à risques.

Un suivi rigoureux et une évaluation régulière du projet pilote en cours permettent d’en tester et d’en affiner les concepts pour en déployer une version durable et modulable au Brésil et dans toute l’Amérique latine.

Qui?

UN Women Executive Director Phumzile Mlambo-Ngcuka a été invitée à porter la flamme olympique à Rio et à faire partie du jury prestigieux pour remettre un prix durant la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques.

Thaiza Vitória da Silva, 15 ans , et Adrielle Alexandre, 12 ans, participantes du programme "One Win Leads to Another" programme, porteront la flamme.

One Win Leads to Another 2

Rejoignez la conversation sur Twitter avec les hashtags #Rio2016 et #womeninsport et suivez @ONU_Women et @onumulheresbr sur Twitter.

Source : Consultez le site d’ONU Femmes www.onufemmes.org et Gros plan sur les femmes et le sport

Page 6 sur 634

6

news32x32 DblueNominations

 

  • Le Secrétaire général nomme Mme Natalia Kanem, du Panama, Directrice exécutive adjointe du Fonds pour la population (FNUAP) (28 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme le général de division Mohammad Humayun Kabir, du Bangladesh, comme Commandant de la Force des Nations Unies à Chypre (26 juillet 2016)

  • Le Secrétaire général nomme M. Fabrizio Hochschild, du Chili, Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident en République centrafricaine (22 juillet 2016)

    Liste complète...

cineonu