Mercredi, 07 Décembre 2016
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

21 Novembre 2016 -

Sommet sur le climat, COP22, un "élan irréversible"

cop22a

21 novembre 2016 - Après douze jours de négociations, la 22e Conférence des Parties (COP22) à Marrakech a pris fin vendredi. Lors du discours de clôture, les chefs de gouvernement ont réitéré leur promesse de lutter contre le changement climatique «avec le plus grand engagement politique».

Les représentants des 196 pays signataires se sont rendus au Maroc afin de donner suite à l'Accord historique de Paris sur le climat, adopté lors de la COP21 en 2015. Dans cet accord international contraignant, les pays avaient promis de maintenir la température mondiale bien en deçà de 2 degrés.

A l'issue de la conférence de Paris, les représentants se sont réunis pour la première fois au Maroc pour discuter de la manière dont ces objectifs ambitieux peuvent être réalisés. L’agenda plus technique de la COP22, traitant du financement, de la collecte de données et de la mesurabilité, a laissé penser que cette conférence serait moins excitante que celle de Paris. Toutefois, ce ne fût pas le cas.

Les gouvernements ont fixé la date limite en 2018 pour en finir avec l'opérationnalisation de l'Accord de Paris. Des mesures de soutien de plusieurs milliards de dollars pour des technologies propres; la création de capacités à rendre compte des plans d'action sur le climat et les initiatives visant à renforcer la sécurité alimentaire et l'approvisionnement en eau dans les pays en développement figurent parmi les nombreuses initiatives lancées à la COP22.

Au lendemain des élections américaines, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, qui a fait de l'accord de Paris son fer de lance, a déclaré que les États-Unis sont un acteur essentiel de l'agenda international de la lutte contre le changement climatique. "La lutte contre les changements climatiques est essentielle pour protéger notre planète, protéger les plus vulnérables et promouvoir la prospérité partagée. L'action climatique est irréversible et ne peut être stoppée ", a t-il ajouté.

Les gouvernements ont fait des progrès dans des domaines clés de l'action climatique, y compris dans le financement et le renforcement des capacités et des technologies de la lutte contre le changement climatique.  

Financement de la lutte contre le changement climatique:

•Les pays ont promis plus de 81 millions de dollars au Fonds pour l'adaptation, dépassant ainsi son objectif annuel.

• Les pays ont promis plus de 23 millions de dollars au Centre et Réseau des Technologies Climatiques (CTCN en anglais), qui soutient les pays en développement qui développent et transfèrent les technologies climatiques. En tant qu'organe de mise en œuvre du Mécanisme technologique, le CTCN est une institution clé pour permettre aux pays de réaliser leurs engagements au titre de l'Accord de Paris.

• Le Fonds vert pour le climat (FVC) a annoncé l'approbation des deux premières propositions pour la formulation de plans nationaux d'adaptation : le Libéria obtiendra 2,2 millions de dollars et le Népal 2,9 millions de dollars. On s'attend à ce que 20 autres pays voient leurs dotations bientôt approuvées, avec jusqu'à 3 millions de dollars chacun.

• Globalement, le GCF est sur la bonne voie pour approuver des projets de 2,5 milliards de dollars

La secrétaire exécutive de la CCNUCC, Patricia Espinosa, a commenté de manière très positive les résultats de Marrakech: «Au cours de la COP 22, la force, le soutien et la robustesse de l'Accord de Paris ont été soulignés, avec neuf ratifications supplémentaires reçues à l'ONU à New York et la promesse de beaucoup d'autres à venir. Les nations ont réaffirmé que l'accord est non seulement dans leur intérêt national mais qu’il servait aussi de catalyseur afin d’assurer un avenir meilleur à leurs citoyens ».

La COP22 a rassemblé près de 500 chefs d'État ou de gouvernement et ministres. Ce fût la première réunion de l’organe de direction mis en place lors de l'Accord de Paris.

À la clôture de la conférence, il a été annoncé que les îles Fidji organiseront la 23ème conférence de l’ONU sur le climat (COP23) qui devrait avoir lieu à Bonn fin 2017.

21 Novembre 2016 -

La télévision, outil de changement positif

Arttv

21 novembre 2016 – En Europe, 600 000 personnes travaillent à la création de programmes télévisuels destinés à toucher 610 millions de spectateurs sur le continent, ce qui fait de la télévision un moyen unique et indispensable pour atteindre et informer la population. La télévision est une plateforme puissante pour encourager des changements positifs.

Cette année, la qualité du contenu télévisuel est le thème majeur de la Journée mondiale de la télévision. La télévision est sur tous les écrans, ce qui rend la qualité du contenu d’autant plus importante.

Richard Curtis, cinéaste britannique et défenseur des Objectifs de développement durable (ODD), a souligné « qu’il ne faut pas sous-estimer l’importance de la télévision, que ce soient ses fonctions sérieuses ou plus ludiques. La télévision est une des sources principales lorsqu’on cherche à connaître la vérité, à changer le monde ou à découvrir les changements nécessaires pour la planète ».

Pour la quatrième année consécutive, des membres clés de l’industrie télévisuelle se sont unis pour célébrer cette journée dédiée à la télévision. Parmi eux, on compte l’Union européenne de Radio-Télévision (UER), l’Association des télévisions commerciales européennes (ACT) ainsi que egta, l’association des publicitaires sur les chaînes de radios et de télévision basée à Bruxelles.

La Directrice adjointe du Centre régional d'information des Nations Unies (UNRIC), Caroline Petit, s’est félicitée de ce partenariat : « nous sommes très heureux de voir à nouveau un partenariat entre ces trois acteurs principaux du monde télévisuel afin de célébrer la Journée mondiale de la télévision un an après le lancement du Programme de développement durable à l'horizon 2030. Tous les aspects de la société ont un rôle à jouer dans la mise en œuvre des ODD, ce qui inclut les médias, et donc la télévision ».

La popularité de la télévision en fait un des outils essentiels pour la promotion des ODD. Les organisateurs la Journée mondiale de la télévision ont donc invité les présentateurs et animateurs à partager leur expérience en matière de soutien aux ODD. Parallèlement, ils ont également réalisé une vidéo de remerciement destinée aux spectateurs fidèles (en anglais) :

*World TV Day Video 2016* 

Sources :

http://www.worldtelevisionday.tv/testimonials/

Communiqué de presse et résumé de la Journée mondiale de la Télévision

18 Novembre 2016 -

Les toilettes, l'affaire de tous !

toilettes

18 novembre 2016 - On parle de toilettes. Une des journées internationales préférées pour les blagues en tous genres, mais pourtant, la Journée internationale des Toilettes est un sujet bien trop important pour en rire. 2,4 milliards de personnes vivent sans système sanitaire décent et une personne sur dix n'a d'autre choix que de déféquer en public.

Cette année, l'angle pris par les Nations Unies est « les toilettes et les emplois » ainsi que les répercutions des (ou du manque de) système(s) sanitaire(s) sur l'existence et les cadres de travail.

Au travail, la transmission des maladies principalement causée par des systèmes sanitaires et des pratiques hygiéniques précaires provoque 17 % des décès sur le lieu de travail. De plus, d'après les estimations, la perte de productivité coûte jusqu'à 5 % du PIB dans de nombreux pays.

Les problèmes sanitaires ne sont pas limités aux pays en développement. En Europe, alors que beaucoup d'entre nous considèrent l'eau potable comme acquise, 100 millions de personnes n'y ont pas accès dans leur foyer. Dans la même veine, 67 millions de personnes ne peuvent se laver de manière décente et ne disposent pas de moyens sûrs de se débarrasser de leurs excréments.

Les excréments, plus familièrement appelés « caca », n'est pas un sujet que les gens aiment aborder. Toutefois, nous en produisons tous énormément. Selon les Nations Unies, si tous les excréments humains devaient être collectés et utilisés pour la création de biogaz, la valeur économique s'élèverait à € 9,5 milliards et l'énergie récoltée pourrait approvisionner 138 millions de foyers en électricité.

La production de biogaz est fréquente dans des pays comme la Chine, la Suède et l'Allemagne. Toutefois, malgré les bénéfices financiers évidents, nous ne parvenons pas à dépasser les barrières culturelles profondes liées à l'utilisation de nos propres déchets.

En attendant, il y a toujours l'exploitation minière des excréments. En effet, l'an dernier, des chercheurs américains ont découvert de l'or dans les déchets d'usine de traitement des eaux usées à des niveaux qui, si trouvés dans la pierre, seraient suffisants pour être extraits.

La Journée internationale des toilettes sert à sensibiliser et à inspirer les populations à l'action afin de lutter contre les systèmes sanitaires précaires partout dans le monde, un sujet souvent négligé et plein de tabous.

L'hygiène est une priorité mondiale du développement. L'objectif 6 du développement durable appelle la communauté internationale à assurer un accès aux toilettes d'ici 2030. Parvenir à offrir ce droit humain de base, le droit à l'eau et aux systèmes sanitaires, est essentiel pour l'homme, les entreprises et l'économie. Nous devons continuer à œuvrer pour un monde où les peuples du monde entier disposent de systèmes sanitaires adéquats et équitables.

18 Novembre 2016 -

Ban-Ki moon reçoit la Légion d'honneur

SG légion dhonneur good dimension

18 novembre 2016 -  « A la suite de votre élection, vous avez déclaré espérer que votre mission ne soit pas une mission impossible; votre mission était sans doute impossible mais elle a été accomplie » a affirmé François Hollande au moment de remettre la plus haute distinction française à celui qui a servi à la tête de l’ONU pendant plus de dix ans.

Lors de cette cérémonie, François Hollande a tout particulièrement salué son engagement sans faille dans la lutte contre le réchauffement climatique. De retour de Marrakech, où se déroule la COP22 qui prévoit les modalités de mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat, Ban Ki-moon a « salué le rôle moteur joué par la France, en appui de son action, pour une entrée en vigueur exceptionnellement rapide de l’Accord de Paris ». C’est dans ce contexte que les deux hommes ont réaffirmé leur volonté commune de lutter contre les changements climatiques.

Ban Ki-moon a également mis un point d’honneur à saluer la contribution majeure de la France dans la réalisation des objectifs et la promotion des valeurs onusiennes. En référence à la devise de la Légion d'honneur "Honneur et Patrie", le Secrétaire général a déclaré que « c’est avec un honneur tout particulier » qu’il a servi « les 193 patries qui forment l’ONU ».

Ce voyage à Paris est une forme d'au-revoir du Secrétaire général qui sera remplacé en janvier prochain par le Portugais Antonio Guterres. A cet égard, il a donc effectué une courte visite du musée du Quai Branly-Jacques Chirac avant d'aller faire ses adieux au personnel de l'UNESCO.

Pour en savoir plus, consultez le discours prononcé par le Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la remise de la Légion d’honneur par le Président de la République française.

 

Page 4 sur 648

4

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Cristiana Paşca Palmer de Roumanie, Secrétaire exécutive du Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (30/11)

  • La Directrice générale de l’UNESCO a nommé Herman Makarenko, chef d’orchestre ukrainien, Artiste de l’UNESCO pour la paix (29/11)

    Liste complète...

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

cineonu