Mardi, 03 Mars 2015
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

19 Février 2015 -

Participez au prix « les champions de la Terre édition 2015 »

image prix championsdelaterre PNUE

19 février 2015. Chaque année le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) lance un appel à candidatures pour le prix « Champion de la Terre 2015 ». Ce prix, qui existe depuis 2005, récompense les hommes et les femmes dont les initiatives ont un impact positif et durable sur l’environnement. Chercheurs, organisations non gouvernementales, personnes privées, stars, personnages publics ou inconnus, jeunes ou moins jeunes, tout le monde peut participer.

L’année 2015 est celle de deux événements majeurs : le sommet de Paris sur le Climat (COP21) et l’adoption par les Nations unies des objectifs de développement durable, qui succèderont aux objectifs de développement du millénaire. Sans lutte contre le changement climatique, pas de développement, et à l’inverse, pas de développement durable sans lutte contre le changement climatique.

Cette année le PNUE mettra donc en valeur ceux et celles engagés dans la lutte contre le changement climatique et pour un avenir durable, aussi bien au niveau des prises de position que des actions concrètes.

Le but de ce prix est de créer une dynamique en faveur d’une transition pour un avenir viable. «Ils [ces hommes et femmes] démontrent que tous les secteurs et groupes d'âge peuvent montrer la voie et proposer des idées grâce auxquelles nous pouvons être vecteurs de changements positifs », a déclaré Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations Unies.

Attention, la date limite d’envoi des candidatures est le 31 mars 2015. Vous trouverez le formulaire d’inscription ici.

 

En savoir plus:

Le communiqué du PNUE pour l’appel à candidatures

Le PNUE

18 Février 2015 -

Visite de Mme Ertharin Cousin

ErtharinCousin Bru 23Feb2015

18 février 2015. Le 23 février, la Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM) se rendra à Bruxelles pour rencontrer des commissaires européens et la Reine Mathilde de Belgique. Elle s’adressera également à la Commission du développement du Parlement européen, avec pour thème : « Améliorer l'efficacité et l'efficience de l'aide - comment atteindre l'objectif ‘faim’ ? »

Plusieurs autres sujets seront abordés tels que la crise Ebola en Afrique de l’Ouest, les conflits en Syrie, en Irak, au Soudan du Sud et en Centrafrique.

Quoi : Conférence de presse.

Quand : lundi 23 février 2015, de 11h30 à 13h.

: Centre régional d’information (UNRIC) Résidence Palace, 155, rue de la Loi 1040 Bruxelles, 8ème étage, bloc C2.

Qui : Mme Ertharin Cousin, Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM).

Merci de confirmer votre présence par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

13 Février 2015 -

Les visages de l'ONU : Frederick Swinnen

Frederick Swinnen UNRWA

Depuis 2013, le Belge Frederick Swinnen vit à Jérusalem avec sa femme et ses deux filles, où il travaille en tant qu’Assistant spécial de Pierre Krähenbühl, le Commissaire général de l’UNRWA. En toutes lettres, l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. Frederick a débuté sa carrière en tant que juriste international auprès des Nations Unies à Gaza en 2000. Par la suite, il a été Conseiller politique du Procureur du Tribunal pour l’ex-Yougoslavie à La Haye et a également exercé cette fonction à Beyrouth pour l’enquête des Nations Unies sur la mort de l’ancien Premier Ministre Rafic Hariri. Durant ses missions, il a collaboré étroitement avec Carla del Ponte et notre compatriote Serge Brammertz. Ainsi, il est actuellement de retour dans une région qu’il connaît bien.

Après le conflit israélo-arabe en 1948, l’UNRWA a été créé par l’Assemblée générale de l’ONU afin de fournir des services de base tels que l’éducation, la santé, une assistance sociale et humanitaire aux réfugiés palestiniens de Gaza, Cisjordanie, Jordanie, Liban et de Syrie. On estime qu’ils sont plus de 5 millions dans la région.

UNRWA : installation "temporaire" depuis 65 ans déjà

Tandis que l’UNRWA devait être une institution temporaire pour répondre aux besoins les plus urgents des réfugiés palestiniens, la nécessité de répondre aux besoins humanitaires et de développement demeure impérative. « Après 65 ans, l’UNRWA reste temporairement présent », remarque Frederick. « Les services que nous fournissons sont essentiels pour les réfugiés palestiniens, et ne peuvent en aucun cas être retirés. » En outre, ils contribuent à la stabilité de cette région tumultueuse. Cependant, les ressources financières font cruellement défaut. Il leur manque actuellement plus de 80 millions de dollars. « C’est pour cette raison que nous devons continuer à convaincre la communauté internationale à investir dans le travail de l’UNRWA. »

UNRWA fr

La situation actuelle pour les Palestiniens dans la région est extrêmement difficile. Par exemple, la Syrie fait face depuis quatre ans à une guerre civile sanglante ; la Cisjordanie est toujours sous l’occupation israélienne; et la population de Gaza est toujours affectée par le blocus israélien imposé depuis 2007, et bien entendu par la guerre qui a éclaté l’été dernier. L’économie de Gaza est presque détruite. Plus de 100.000 foyers de réfugiés palestiniens ont été détruits ou endommagés pendant la guerre. Tant la population de Gaza que l’UNRWA ressent une frustration quant à la lenteur de la reconstruction et au manque de financement des donateurs.

Conseiller du Commissaire général

Frederick agit en tant que conseiller auprès du Commissaire général Pierre Krähenbühl. Cela nécessite beaucoup de communication et de consultations au sein de l’agence qui compte 30.000 membres (dont la plupart sont palestiniens) mais également avec des personnes extérieures. Par exemple, lorsque l’été dernier une école de l’ONU a été attaquée à Gaza, toutes les informations disponibles ont dû être rassemblées pour pouvoir transmettre les informations correctes au Secrétariat des Nations Unies à New York, aux diplomates et aux médias. Frederick veille à ce que les agences et services correspondants soient bien impliqués dans la prise de décision. Par ailleurs, il prépare les dossiers et les points importants qui seront discutés lors des briefings du Commissaire général (par exemple à l’Assemblée générale des Nations Unies), lors des entretiens avec les autorités, diplomates ou ONG, et il suit également de près la situation politique régionale. « Dans ce travail, on se doit d’être au courant de tout ce qu’il se passe à l’intérieur de l’agence même, sur le terrain, mais aussi à New York, Washington, Paris et Riyad. Il faut également être attentif à l’Union européenne. Pour ce faire, il est nécessaire de maintenir un vaste réseau de contacts, et d’être toujours accessible et disponible. » En résumé, Frederick soutient le Commissaire général dans ses activités quotidiennes et dans son travail d’analyse.

En contact direct avec le terrain

« Ce qui rend ce travail vraiment intéressant, ce sont les innombrables visites à nos propres agences sur le terrain » ajoute Frederick. « Nous y rencontrons des réfugiés, des docteurs et des enseignants qui nous racontent leur histoire. Ce contact direct est essentiel afin de fournir un bon travail, ainsi nous pouvons mieux adapter nos politiques aux besoins. »

L’UNRWA s’efforce de donner une voix aux réfugiés palestiniens dans un contexte qui les expose effroyablement à la vulnérabilité. Il est important de garder espoir et ne pas se morfondre dans l’idée que le conflit n’en finira jamais. « Bien que les pourparlers entre les deux parties ont à nouveau été suspendus, nous avons besoin de l’implication de toutes les parties, y compris la communauté internationale, afin de persister à trouver une solution politique » soutient Frederick. « L’UNRWA espère une solution politique rapide pour les réfugiés palestiniens, ce qui leur permettra enfin d’obtenir un statut définitif. Bien que la réalité demeure fort pénible, nous ne pouvons pas décourager tant de Palestiniens, animés par le même espoir » conclut-il.

Gaza UNRWA

14 Février 2015 -

Il est temps de dire "#IDON'T" : empêchons un mariage à la Saint-Valentin

Mariage enfants

14 février 2015. La Saint-Valentin nous permet de montrer que l’amour vrai n’est pas mort. C’est l’occasion – que nous soyons mariés depuis longtemps ou encore dans le premier élan d’une relation – de dire combien nous sommes heureux avec notre partenaire.

Lire la suite...

Page 4 sur 545

4

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

Coup de projecteur

Entretien avec Nicholas Kay

Envoyé de l'ONU pour la Somalie

586246 nicholas kay

"On n’aura pas une paix durable et la sécurité en Somalie, sans un État inclusif qui fonctionne".

Lire l'entretien...

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme M. Martin Nesirky, du Royaume-Uni, Directeur du Service d’information des Nations Unies à Vienne (Autriche) (27 février)

  • Le Secrétaire général nomme Damian Cardona-Onses, de l’Espagne, Directeur du Centre d’information de l’ONU à Dakar, au Sénégal (27 février)

  • Le Secrétaire général nomme M. Juan-Miguel Diez, du Mexique, Directeur du Centre d’information des Nations Unies à Port-d’Espagne (Trinité-et-Tobago) (27 février)

    Liste complète...

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : Rapport 2014

OMD2014-FR-cover

cineonu