Lundi, 18 Décembre 2017
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Les bourgmestres du monde entier se sont réunis à la Conférence mondiale sur les Villes et la Migration en Belgique

mechelen migration cities conference

20 novembre 2017 - La Conférence mondiale sur les Villes et la Migration s’est tenue à Malines, Belgique (le 16 au 17 novembre 2017). L’événement a rassemblé plus de 150 représentants des municipalités, des associations d'autorités locales et réseaux liés aux agences des Nations Unies. Plus de 50 villes d’Europe, d’Amérique du Nord, du Centre et du Sud, d’Asie, et d’Afrique ont été représentées.

La conférence visait à contribuer à la construction d’un dialogue plus positif sur la migration en partant de la perspective des autorités locales et régionales. La conférence offrait l’occasion de consolider la contribution des gouvernements locaux au développement d’un Pacte mondial sur les migrations. Elle a également permis de revoir les progrès accomplis dans la mise en œuvre des engagements liés à Habitat III, en prélude aux réunions au Mexique le mois prochain ainsi qu’au Forum urbain mondial prévu à Kuala Lumpur (Malaisie) en février 2018.

« Les discussions nationales et internationales sur la migration et les réfugiés sont souvent trop polarisées. Les communautés locales suivent par contre une toute autre approche. Elles connaissent mieux les besoins de leurs citoyens – migrants et non-migrants. Ce sont souvent elles qui sont les gagnantes dans la recherche de solutions créatives. C’est pour cela qu’il est si important que la voix de autorités locales soit entendue dans le Pacte mondial sur les migrations » a souligné Alexander De Croo, vice-Premier Ministre et Ministre de la Coopération au Développement de la Belgique.

« Malines a été sélectionnée comme ville hôte grâce à son excellent bilan sur l’inclusion des migrants. La ville n’a pas seulement choisi d’accepter sa super-diversité avec 138 nationalités sur un total de 86.000 habitants, mais aussi de l’accueillir comme nouvelle norme ». « La ville ne représente pas un problème mais une solution. Après tout, les villes sont toujours confrontées à de nouveaux développements sociaux. Les citoyens sont l’élément clé de l’avenir » selon Bart Somers, Bourgmestre de Malines.

Le résultat le plus tangible de la conférence est la Déclaration de Malines, qui reprendra la voix des Maires et Gouverneurs des Gouvernements régionaux et locaux sur la question des Villes et de la Migration. Le document sera soumis à la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations internationales (SRSG), Mme. Louise Arbour, et les co-facilitateurs.

« Toutes nos sociétés seront multiculturelles, multiethniques, multireligieuses et multilingues. Les maires, mieux que les politiciens nationaux, aperçoivent réellement les migrants et la migration. » « Nous espérons que les résultats et conclusions de cette conférence contribueront utilement au processus de suivi d’HABITAT III et au Pacte mondial sur les migrations grâce à la Déclaration que cette conférence adoptera », a conclu William Lacy Swing, Directeur général de l’OIM.

Hébergée par le Ministère belge des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et de la Coopération au Développement et la Ville de Malines, la conférence était co-organisée par les partenaires ONU-Habitat; l’OIM, l’organisme des Nations Unies chargé des migrations, et les Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU). 

« La terre est notre seule maison »
Avec Thomas Pesquet, astronaute français

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Gunilla Carlsson, de la Suède, Directrice exécutive adjointe à la gestion et à la gouvernance de l’ONUSIDA (12 décembre 2017)

    Liste complète...