Jeudi, 14 Décembre 2017
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Mobile Money for the Poor : jeter des ponts entre secours et développement

UNCDF Brussels Sep17

28 septembre 2017 - Aujourd'hui, les réfugiés et les migrants sont une préoccupation majeure pour de nombreux Etats Membres. Des millions d'entre eux traversent les frontières afin de trouver un endroit sécurisé pour vivre. Ils quittent leur patrie vers des pays voisins, même au-delà, principalement pour des raisons économiques et sécuritaires. Avant d'atteindre l'Europe, des milliers de réfugiés d'Afrique de l'Est cherchent refuge dans des pays voisins plus sûrs comme la Zambie et l'Ouganda. Ce dernier accueille actuellement plus de 1,3 million de réfugiés du sud du Soudan, de la RDC, du Burundi et dispose du plus grand camp de réfugiés au monde. La Zambie accueille actuellement 30 000 réfugiés de la République démocratique du Congo, de la Somalie, du Rwanda, du Burundi et de l'Angola.

Etant donné que de nombreux réfugiés restent souvent dans les pays où ils sont les bienvenus, l'ONU collabore de plus en plus avec les gouvernements locaux et les partenaires privés pour chercher des solutions locales pour les réfugiés et leur apporte de l’aide pour établir des moyens de subsistance durables. La Zambie et l'Ouganda sont confrontés au défi de l'intégration des migrants car ceux-ci restent entre 12 et 15 ans dans les camps du Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR). Pour mieux soutenir et répondre aux besoins des réfugiés, le HCR se tourne vers la distribution de l'aide en espèces.

Cependant, distribuer de l'argent dans les zones rurales éloignées n'est pas sans présenter des défis. Comment distribuer l'argent en toute sécurité dans un camp? Comment assurer une distribution sans faille aux individus? Avec l'émergence des services financiers numériques et l’introduction des téléphones mobiles dans les camps de réfugiés, les transferts numériques semblent offrir une solution appropriée. En Zambie et en Ouganda, le Fonds d’équipement Nations Unies (FENU) travaille main dans la main avec le HCR pour explorer la numérisation de l'aide en espèces. Mobile Money for the Poor (MM4P) est un programme mondial financé par le FENU dans le but de démontrer comment la combinaison correcte du soutien technique, financier et politique peut aider à étendre les services financiers sans fil et mobiles viables qui atteignent les pauvres dans les pays à faible revenu.

Une fois que l'argent est transféré sur les téléphones mobiles des réfugiés, ils peuvent choisir de l’épargner ou de le retirer et de le dépenser. L'accès aux services financiers par des moyens numériques accessibles et abordables peut contribuer à améliorer la situation économique des plus pauvres. Les avantages comprennent l'accès à une grande variété de services tels que l'assurance, le filet de sécurité et des épargnes pour des études, ainsi qu'une réduction des coûts liés à la numérisation de l'argent. Le FENU s'efforce donc de combler la distance entre l'assistance classique, la technologie et le développement et espère prouver que ces services peuvent être fournis de manière responsable, à un coût raisonnable, par des institutions durables dans un environnement bien réglementé.

« La terre est notre seule maison »
Avec Thomas Pesquet, astronaute français

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Gunilla Carlsson, de la Suède, Directrice exécutive adjointe à la gestion et à la gouvernance de l’ONUSIDA (12 décembre 2017)

    Liste complète...