Mercredi, 17 Septembre 2014
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Interpellez vos dirigeants sur le changement climatique !

sg-foe3 avril 2014 - « Nous n’avons plus beaucoup de temps » a déclaré Ban Ki-moon lors d'un débat organisé par les Amis de l'Europe à Bruxelles. Ce débat s’inscrit dans une série de discussions avec des personnalités inspirantes « Sur la route de Paris 2015». Le Secrétaire général de l'ONU a insisté sur l'urgence de lutter contre le changement climatique et la nécessité d’un accord rigoureux en la matière. Il a d’ailleurs encouragé les jeunes à « interpeller leurs dirigeants pour qu’ils agissent contre ce changement ».

 

Ban Ki-moon a placé cette question au sommet de ses priorités, et ce depuis qu'il est entré en fonction. Lors du débat, il a lancé un appel urgent pour la création d'un accord contraignant sur le climat d'ici 2015.

Le changement climatique reste une priorité

Durant sa visite de trois jours à Bruxelles, le Secrétaire général n'a pas perdu de vue la menace du changement climatique. Tout en faisant de son mieux pour répondre aux crises en Syrie, en Ukraine et en République centrafricaine.

Il a récemment visité le Groenland et Kiribati pour aller observer de ses propres yeux les effets du changement climatique. Parlant de la menace d’inondation, il a fait part de quelques anecdotes : « à Kiribati, par exemple, j'ai rencontré un jeune garçon effrayé à l’idée d'aller se coucher le soir, de peur de se noyer dans son sommeil. Et à l'hôtel, ma femme et moi avons reçu des gilets de sauvetage ! »

Ces expériences et anecdotes éclairent encore davantage les enseignements du nouveau rapport du Groupe d'experts intergouvernemental des Nations Unies sur les changements climatiques (GIEC), qui souligne la nécessité d'un accord lors de la prochaine conférence sur le climat à Paris en 2015.

Il n’est pas encore trop tard

 « Bien sûr, le temps presse, mais il n'est pas trop tard », a déclaré le Secrétaire général. Il propose plusieurs points d’action autour d’un accord juridique qu’il entrevoit pour 2015. Celui-ci inclut l'investissement dans le financement climatique, la création d'un prix réaliste sur le carbone qui reflète les coûts réels, et enfin, l'adoption des solutions les plus efficaces et rapides.

Des jeunes étudiants du monde entier ont également eu la chance de poser leurs questions au Secrétaire général. Que répondez-vous aux sceptiques lui a-t-on demandé par exemple. Il a aussitôt rétorqué : « Maintenant, avec cinq rapports (du GIEC) successivement publiés, [...] je pense que la science ne peut être plus claire. Le changement climatique arrive, et beaucoup plus vite que vous ne l’attendez».

Les dirigeants de demain

Tout en exhortant la jeune génération à défier les dirigeants, les politiques et le secteur privé, il a encouragé l’assistance à agir, et souligné les possibilités qu’offre la démocratie : « Vous pouvez choisir des dirigeants qui sont beaucoup plus engagés dans les questions environnementales, des dirigeants dotés d’une vision à plus long terme", a ajouté Ban.

Il a également souligné que le changement climatique et le développement durable ne sont pas des programmes distincts, mais plutôt les deux faces d'une même médaille.

« Nous sommes les leaders d'aujourd'hui, mais demain nous allons passer le flambeau à la jeune génération », a déclaré M. Ban. «Nous devons ainsi lui transmettre une terre qui soit écologiquement durable et plus hospitalière. C'est notre responsabilité collective. »

 Plus d'information :

Fiches d'information de la Bibliothèque d'UNRIC:

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

Coup de projecteur

Entretien avec Navi Pillay

Haut-Commissaire sortante des Nations Unies aux droits de l’homme

543304-Pillay

"Aucun État ne peut prétendre avoir un bilan des droits de l’homme parfait. Il y a des problèmes et des préoccupations dans tous les pays du monde".

Lire l'entretien...

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Mme Judy Cheng-Hopkins, de la Malaisie, Conseillère spéciale pour l’Université pour la Paix (15 septembre 2014)

  • Le Secrétaire général nomme M. Mohammed Ibn Chambas, du Ghana, Représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest (12 septembre 2014)

  • Le Secrétaire général nomme M. Franz Baumann, de l’Allemagne, Coordonnateur principal pour le déploiement d’Umoja (12 septembre 2014)


    Liste complète...

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : Rapport 2014

OMD2014-FR-cover

cineonu