Vendredi, 31 Octobre 2014
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Début de la mission visant à superviser la destruction des armes chimiques en Syrie

syrie2 octobre 2013 – Une équipe mixte des Nations Unies chargée de superviser la destruction des installations syriennes servant à produire des armes chimiques a achevé sa première journée de travail à Damas, a annoncé mardi un porte-parole de l'ONU, Martin Nesirky.

« L'équipe, composée d'inspecteurs issus à la fois de l'ONU et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a entamé les opérations visant à mettre fin au programme d'armes chimiques en Syrie d'ici à la fin du premier semestre de 2014 », à déclaré Martin Nesirky lors d'un point de presse donné à New York.

Arrivés hier sur le terrain, les membres de l'équipe ont entamé « la sécurisation des sites où se dérouleront les opérations, principalement dans les régions éloignées de la capitale », a poursuivi le porte-parole.

« L'équipe a également commencé de prendre en compte les risques sanitaires et environnementaux auxquels elle sera éventuellement exposée », a-t-il ajouté.

En outre, « la planification d'une des tâches les plus immédiates de l'équipe se poursuit, à savoir la fermeture des manufactures d'armes chimiques syriennes, qui devrait commencer d'ici peu », a précisé M. Nesirky.

Les discussions sur l'importance des stocks d'armes chimiques ainsi que sur la planification à long terme sont également en cours, a ajouté le porte-parole, « de façon à ce que les délais imposés à l'unanimité par le Conseil exécutif de l'OIAC et le Conseil de sécurité de l'ONU soient respectés ».

Vendredi dernier, le Conseil a adopté à l'unanimité de ses quinze membres une résolution appelant à la mise en œuvre rapide des procédures établies par l'OIAC « pour le démantèlement accéléré du programme d'armes chimiques de la République arabe syrienne et la vérification rigoureuse de ce dernier ».

Dans cette résolution, le Conseil souligne « qu'aucune partie en Syrie ne devrait utiliser, développer, produire, acquérir, stocker, conserver ou transférer des armes chimiques ».

Dans un communiqué de presse conjoint, l'OIAC et les Nations Unies ont annoncé que, suite à ses discussions avec les autorités, l'équipe « a vivement insisté sur la responsabilité du gouvernement syrien quant au respect des délais impartis ».

« La mission conjointe fournira le soutien technique nécessaire pour répondre à ces obligations », a toutefois rappelé l'équipe d'inspecteurs.

Une autre équipe des Nations Unies, dirigée par le scientifique suédois Ake Sellström, est chargée d'enquêter sur les allégations d'utilisation d'armes chimiques en Syrie. Celle-ci a quitté le pays au terme d'une mission de six jours, avait annoncé lundi Martin Nesirky, précisant qu'elle allait désormais amorcer la phase de finalisation de son rapport, qui devrait être rendu public d'ici fin octobre.

 

Centre d'actualités ONU

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

Coup de projecteur

Entretien avec Kanayo F. Nwanze

Président du Fonds international de développement agricole

607074-nwanze

"Nous sommes confrontés au risque d’une nouvelle crise alimentaire en Afrique de l’Ouest".

Lire l'entretien...

news32x32 DblueNominations

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : Rapport 2014

OMD2014-FR-cover

cineonu