Jeudi, 03 Septembre 2015
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Le HCR exhorte les pays de l'Union européenne à faire davantage pour les demandeurs d'asile syriens

guterres18 juillet 2013 – Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), António Guterres, a exprimé jeudi sa préoccupation face aux graves insuffisances de la protection apportée aux Syriens qui arrivent en Europe et plaidé pour une approche plus généreuse et cohérente des pays de l'Union européenne en matière d'asile.

« Il est désormais crucial que l'Europe montre l'exemple », a déclaré M. Guterres lors d'une réunion informelle du Conseil de l'Union européenne sur la justice et les affaires intérieures organisée à Vilnius. Il a ajouté que le nombre des demandes d'asile déposées par des Syriens en Europe reste gérable, puisque il s'élève à un peu plus de 40.000 depuis le début de la crise en mars 2011.

« Alors que l'exode se poursuit et que la perspective d'une solution politique pour la Syrie reste faible, il y a désormais des signes avant-coureurs d'une déstabilisation de certains pays voisins. Si le Liban maintient sa frontière ouverte, ailleurs dans la région, l'accès à la sécurité devient plus difficile pour les Syriens qui tentent de fuir », a affirmé M. Guterres.

Le Haut Commissaire a indiqué qu'il s'agissait du « premier test réel » pour déterminer si le régime d'asile européen commun fonctionne correctement. Pointant les failles et incohérences dans la politique commune d'asile, il a rappelé que les taux de reconnaissance du statut de réfugié variaient considérablement entre les pays de l'Union.

Il a également mis en exergue le cas de la Turquie, qui a reçu un nombre de Syriens dix fois supérieur à n'importe quel autre pays de l'Europe. « Des moyens doivent être mobilisés pour assurer que les Syriens en quête de protection aux frontières de l'UE puissent accéder au territoire, aux procédures d'asile et à la sécurité », a-t-il déclaré, ajoutant que l'engagement européen sur le partage des responsabilités avec la Turquie et d'autres pays d'accueil deviendrait ainsi concret.

M. Guterres a ensuite encouragé les pays de l'UE à établir des limites strictes et des garanties concernant l'utilisation de la détention, à explorer des alternatives à la détention et à faire davantage pour améliorer les conditions de vie des demandeurs d'asile en attente d'une décision sur leurs dossiers.

« L'UE doit avancer de nouvelles initiatives permettant un partage du fardeau et une atténuation des effets massifs que la crise des réfugiés a sur les voisins immédiats de la Syrie », a-t-il conclu.

Centre d'actualités ONU

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

Coup de projecteur

Entretien avec Jan Kubis

Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Iraq

638685 kubis

"Le pays est un rare exemple de démocratie dans la région. Le gouvernement actuel est issu d’élections démocratiques..."

Lire l'entretien...

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : rapport 2015

omd 2015

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme M. Koen Davidse, des Pays-Bas Représentant spécial adjoint à la Mission de l’ONU au Mali (MINUSMA) (25 août 2015)

    Liste complète...

cineonu