Jeudi, 30 Octobre 2014
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Somalie : l'ONU indignée et endeuillée par l'attaque contre son siège à Mogadiscio

ONU somalie19 juin 2013 – Le Secrétaire général a vigoureusement condamné mercredi la violente attaque perpétrée contre le siège de l'ONU à Mogadiscio plus tôt dans la journée.

Ban Ki-moon s'est dit profondément attristé par les pertes en vies humaines au sein de la famille des Nations Unies et de ses contractants, ainsi que parmi la population somalienne.

«Nous pouvons confirmer à l'heure actuelle qu'un membre international du personnel de l'ONU, trois contractants et quatre gardes de sécurité somaliens sont au nombre des victimes », a-t-il poursuivi, avant d'indiquer que plusieurs Somaliens avaient également été tués et blessés à l'extérieur de l'enceinte de l'ONU.

« Ces attaques terroristes odieuses n'entameront pas la détermination des Nations Unies de se tenir aux côtés du peuple somalien dans son entreprise de restauration de la paix », a-t-il conclu.

De leur côté, les membres du Conseil de sécurité, dans une déclaration à la presse, ont dit leur indignation devant cette attaque revendiquée par Al-Shabaab et exprimé leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'au peuple et au Gouvernement somaliens.

Les membres du Conseil réaffirment en outre que le terrorisme, sous toutes ses formes et manifestations, constitue l'une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité et que tous les actes de terrorisme, quels qu'ils soient, sont criminels et injustifiables, quels qu'en soient les motivations, l'époque et les auteurs.

Ils rappellent également qu'il faut combattre par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et du droit international, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales.

Enfin, ils réaffirment leur détermination de prendre les mesures nécessaires à l'encontre de ceux qui menacent la paix, la stabilité et la sécurité en Somalie.

Le Représentant spécial des Nations Unies pour la Somalie, Nicholas Kay, a également vigoureusement condamné cette attaque, en en précisant le déroulement.

A 11:30 ce matin, heure locale, un camion chargé d'explosifs a explosé devant l'entrée de l'enceinte onusienne, les assaillants pénétrant ensuite à l'intérieur à pied. Des échanges de coups de feu et d'autres explosions se sont produits, alors que le personnel a trouvé refuge dans des zones sécurisées.

« Je suis abasourdi et horrifié par ce qui s'est passé aujourd'hui à Mogadiscio. Le siège de l'ONU abrite du personnel de l'Organisation qui œuvre à la résolution des défis humanitaires et de développement auxquels le peuple somalien est confronté. Il s'agit d'un acte terroriste flagrant et d'une tentative désespérée pour écarter la Somalie du chemin de relèvement et de paix dans lequel elle s'est engagée », a-t-il dit.

« Je voudrais remercier le peuple et le Gouvernement somaliens pour leur soutien et leur préoccupation à notre endroit. Nous sommes également reconnaissants aux forces somaliennes et à la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) qui sont rapidement intervenues pour protéger de manière efficace les douzaines de membres du personnel de l'ONU, somalien et international ».

« Nos collègues à Mogadiscio sont choqués mais les Nations Unies demeurent résolument aux côtés du peuple somalien », a conclu le Représentant spécial, en exprimant son profonde sympathie aux familles et amis des personnes touchées par cette attaque.

Centre d'actualités ONU

 

Plus d'informations:

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

Coup de projecteur

Entretien avec Kanayo F. Nwanze

Président du Fonds international de développement agricole

607074-nwanze

"Nous sommes confrontés au risque d’une nouvelle crise alimentaire en Afrique de l’Ouest".

Lire l'entretien...

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme M. Jarmo Sareva, de la Finlande à la tête de l’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement (UNIDIR) (21 octobre).

  • Marcel Rudasingwa, du Rwanda, Peter Jan Graaff, des Pays-Bas, et Amadu Kamara, des États-Unis, nommés responsables de la gestion de la crise d’Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone (8 octobre 2014).

    Liste complète...

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : Rapport 2014

OMD2014-FR-cover

cineonu