Lundi, 22 Janvier 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

18 Janvier 2018 -

Selon l’OMM, 2017 parmi les trois années les plus chaudes jamais observées

design 1

18 janvier 2018 - La tendance ne s’inverse toujours pas et 2017, même si elle fut très légèrement moins chaude que 2016, s’inscrit dans les trois années les plus chaudes jamais enregistrées, indique un rapport d’experts de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). « La tendance de la température à long terme est loin d’être plus important que le classement de chaque année. Et la tendance est à la hausse », a indiqué le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas.

La température moyenne à la surface du globe est environ de 1,1°C, largement au-dessus par rapport à celle de l’ère préindustrielle. « Le changement climatique avance plus vite que nous. (…) nous n’avons pas encore gagné la bataille », avait prévenu le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lors du One Planet Summit qui s’est tenu en décembre à Paris.

Les 17 années du XXIème siècle sont répertoriées parmi les 18 plus chaudes jamais enregistrées et selon M. Taalas « le degré de réchauffement durant les trois dernières années est exceptionnellement élevé.  « La chaleur arctique est particulièrement prononcée. Cela aura des répercussions profondes sur les niveaux de la mer à long terme. Et sur la situation météorologique dans les autres parties du monde. »

graph 1

Le réchauffement climatique est causé par la présence de gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère.

« Les températures témoignent seulement d’une part de la réalité, la chaleur en 2017 était accompagnée par des phénomènes extrêmes dans plusieurs pays à travers le monde. Les Etats-Unis ont connu une année coûteuse en termes de catastrophes météorologiques et climatiques, tandis que dans d'autres pays, les cyclones tropicaux, les sécheresses et les inondations ont entraîné un ralentissement voire une régression économique », rappelle M. Taalas.

Pour plus d’informations, voir les articles de presse de :

L’Organisation météorologique mondiale

L’Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (la NOAA)

La NASA

Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme

L’Agence météorologique du Japon

18 Janvier 2018 -

Les 12 priorités du Secrétaire général de l'ONU pour 2018

Crédit photo : Mission permanente de la France auprès de l'ONU

18 janvier 2018 - Devant les 193 États Membres de l'Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a présenté mardi ses 12 domaines d’action pour l'année 2018 :

  1. Promouvoir un véritable "new deal" pour une mondialisation équitable. 
  2. Rehausser les ambitions de l'ONU en matière de lutte contre le changement climatique. 
  3. Tirer parti de la mobilité humaine et adopter le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.
  4. Récolter les bénéfices de la quatrième révolution industrielle tout en protégeant les gens de ses menaces.
  5. Parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne sans avancer comme des somnambules vers une catastrophe.
  6. Démêler le désordre dans l'ensemble du Moyen-Orient.
  7. Renforcer le partenariat entre l'ONU et l'Union africaine.
  8. Mettre fin à la paralysie qui a laissé des conflits européens s'envenimer et geler.
  9. Continuer à mettre l'accent sur la lutte contre le terrorisme.
  10. Renforcer les opérations de paix des Nations Unies.
  11. Inverser l'exode à grande échelle des musulmans rohingyas du Myanmar.
  12. Surmonter la fausse contradiction entre les droits de l'homme et la souveraineté nationale.

Pour plus d'information, voir le centre d'actualité de l'ONU

Crédit photo : Mission permanente de la France auprès de l'ONU

 

 

17 Janvier 2018 -

Ouverture de la 10ème édition du concours de simulation de procès des droits de l’homme Nelson Mandela

human rights

17 janvier 2018 – Le centre des droits de l’homme de l’université de Pretoria organise – en partenariat avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) – la 10ème édition du concours Nelson Mandela, un concours mondial de procès simulé des droits de l’homme qui se tiendra du 15 au 20 juillet 2018 au Palais des Nations à Genève, en Suisse.

Evènement majeur dans l’éducation aux droits de l’homme, ce concours ouvert aux étudiants en droit de premier cycle et de maîtrise, rassemble chaque année près d’une centaine d’étudiants représentant des universités du monde entier.

Afin de participer, chaque université constitue une équipe de deux étudiants. Ces équipes seront alors appelées à débattre, durant plusieurs tours, sur des cas fictifs de violation des droits de l’homme devant des juges éminents experts en droits humains.

Lors d’un évènement d’une journée, les étudiants sélectionnés découvriront également les activités du Haut-Commissariat aux droits de l’homme et du Conseil des droits de l’homme, au travers d’échanges avec des fonctionnaires des deux institutions. Un programme qui promet d’être riche en enseignements, en rencontres et en partages.

Pour plus d’informations :

Concours Mondial de Procès Simulé des Droits de l’Homme Nelson Mandela

12 Janvier 2018 -

Migrations : Guterres met en garde contre la fermeture des frontières

747222 Guterres migration

12 janvier 2018 – Le Secrétaire général des Nations Unies a mis en garde les pays qui érigent des obstacles à la migration, contre les conséquences négatives de cet isolement sur leurs économies.

Le Secrétaire général, M. António Guterres, a publié un rapport sur la migration qui sert de base aux négociations en cours pour l’élaboration d’un « Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière ».

Lors du lancement de son rapport « Rendre les migrations bénéfiques à tous », jeudi, au siège de l'ONU à New York, M. Guterres a appelé à se concentrer sur ce qu'il appelle « les résultats positifs des migrations » et à « utiliser les faits plutôt que les préjugés comme base pour relever les défis ».

« Les migrations sont un phénomène mondial positif », a déclaré le Secrétaire général, « elles alimentent la croissance économique, réduisent les inégalités, relient diverses sociétés et nous aident à surmonter les vagues de croissance et de déclin démographique ».

Selon le rapport, les transferts d’argent des migrants vers leur pays d’origine ont atteint près de 600 millions l’année dernière, soit trois fois l’ensemble de l’aide au développement.

« L’enjeu principal est de maximiser les bénéfices de cette forme de migration ordonnée et productive, tout en éliminant les abus et les préjugés qui font de la vie un enfer pour une minorité de migrants », a déclaré M. Guterres. Il a alerté sur le fait que fermer les frontières aux migrants n’avait aucun sens économiquement parlant.

« Les autorités qui érigent des obstacles majeurs à la migration – ou imposent de sévères restrictions concernant l’emploi des migrants – nuisent inutilement à leur économie, pour soi-disant mieux gérer leur besoin en main d’œuvre. Pire encore, ils encouragent involontairement la migration illégale », a indiqué le Secrétaire général.

Selon M. Guterres le « Pacte mondial », juridiquement non contraignant, dont l’adoption est prévue d’ici la fin de l’année, « reste l’une des plus importantes priorités collectives pour 2018 ».

Page 1 sur 702

Début
Précédent
1

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Message du Secrétaire général à l'occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste
27 janvier 2018

Pour en savoir plus

Bilan de l'année 2017

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Renata Dwan, de l’Irlande, à la tête de l’Institut pour la recherche sur le désarmement (19 janvier 2018)

    Liste complète...